L'ex-Premier ministre pakistanais Imran Khan dans un état stable après une «tentative d'assassinat»

© Mohsin Raza

L'ex-Premier ministre pakistanais Imran Khan était dans un état stable après avoir été blessé par balle à un pied jeudi en marge d'un rassemblement politique, dans ce que le président du pays a qualifié d'"odieuse tentative d'assassinat". Renversé en avril par une motion de censure, M. Khan a pris depuis vendredi la tête d'une "longue marche" sur la capitale Islamabad, pour obtenir la tenue d'élections anticipées.

L'ancien champion de cricket a été blessé quand des coups de feu ont éclaté dans la foule, près de la ville de Gujranwala (Est), a indiqué à l'AFP l'un de ses proches conseillers, Raoof Hasan. "Imran Khan a été blessé au pied. Il est dans un état stable", a-t-il déclaré, affirmant qu'il s'agissait d'une "tentative de le tuer, de l'assassiner".

Un assaillant a été abattu et un autre appréhendé par la police, a précisé M. Hasan. Dans un tweet, le président pakistanais, Arif Alvi, a dénoncé une "odieuse tentative d'assassinat". "Je remercie Allah qu'il soit en sécurité, mais blessé de plusieurs balles dans la jambe et espérons que ce ne soit pas critique". Le Pakistan est aux prises depuis des décennies avec des mouvements islamistes violents qui contestent l'influence du pouvoir central, et les assassinats politiques ont émaillé l'histoire du pays.

Mourir pour son pays

En 2007 Benazir Bhutto, la première femme de l'ère moderne à avoir dirigé un pays musulman, a été assassinée dans un attentat dont les commanditaires n'ont jamais été identifiés. Chaque jour depu...


Lire la suite sur ParisMatch