Lea Michele accusée de racisme : les fans de Glee sont sous le choc

(Photo by Gary Gershoff/Getty Images)

Un simple tweet a suffi pour que Lea Michele se retrouve dans la tourmente. La star de la série Glee a voulu, comme bien des célébrités, rendre hommage à George Floyd, l'homme noir tué par un policier blanc lors d'une arrestation aux États-Unis. Mais son message a fait remonter un flot de colère de la part d'actrices et d'acteurs qui ont eu l'occasion de travailler avec elle. Ces derniers dénoncent le comportement raciste de la comédienne à l'époque du tournage.

Depuis plusieurs jours, les protestations s'enchaînent suite à la mort de George Floyd. Une fois de plus, un homme noir a été tué par un policier blanc, lors d'une interpellation. Ce dernier a maintenu son genou sur le cou de sa victime jusqu'à ce que mort s'en suive, en dépit de ses suppliques, et sous l’œil de dizaines de témoins. Face à la situation, de nombreuses stars ont dénoncé cet acte intolérable, et Jay-Z a même appelé le gouverneur du Minnesota pour évoquer la situation. Mais Lea Michele, elle, aurait peut-être mieux fait de s'abstenir.

Des accusations de racisme qui reviennent

Le tweet de la jeune star de Glee a en effet eu le don de déchaîner les passions. Samantha Ware, qui incarnait le personnage de Jane Hayward dans la saison 6 de la série musicale, a pris la parole sur Twitter, très en colère, pour affirmer : "Tu te rappelles quand tu as fait de mon premier job à la télé un véritable enfer ? Parce que moi, je n'oublierai pas. Si mes souvenirs sont bons, tu as dit à tout le monde que tu irais ‘chier dans ma perruque’ si tu en avais l'occasion, entre plusieurs autres micro-agressions qui m'ont fait envisager d'arrêter ma carrière à Hollywood."

Plusieurs autres acteurs et actrices de couleur ont également raconté leur histoire, venant prouver qu'il ne s'agissait pas d'un cas isolé : "Tu ne voulais même pas que je m'installe à la même table que les autres membres du casting car 'ce n'était pas ma place'", reproche Dabier, qui avait lui aussi fait une apparition dans la série de Ryan Murphy. Même Amber P. Riley, qui faisait partie du casting principal, a posté un message sibyllin laissant entendre qu'elle aussi avait été témoin de toutes ces actions, et peut-être même qu'elle les avait elle aussi subies.

Les fans de Glee n'en reviennent pas

Sur Twitter, les internautes ont fait part de leur étonnement, puis de leur colère face à ces accusations. Glee était en effet considérée comme l'une des séries les plus inclusives, mettant en scène des personnages de différentes origines, différentes religions, différentes orientations sexuelles... Et surtout, un programme qui prônait la différence comme une force. Découvrir le comportement de Lea Michele, l'héroïne de la saga, en a donc surpris plus d'un.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le casting du show se retrouve pointé du doigt. Entre la mort de Cory Monteith à la suite d'une overdose, le suicide de Mark Salling, épinglé pour possession d'images pédopornographiques, et les accusations de violences conjugales à l'encontre de Naya Rivera, la distribution n'aura pas été épargnée.

A LIRE AUSSI

> Mais pourquoi Jay-Z a-t-il appelé le gouverneur du Minnesota ?

> Beyoncé, Dr Dre, Rihanna... Après la mort de George Floyd, les stars américaines réclament justice

> Camélia Jordana, Anne Roumanoff... Les stars s'engagent contre les violences policières