Garde à vue, arrestations, blessures... Le Morning Live n'était pas de tout repos !

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
© M6
© M6

Ce mardi 19 janvier 2021, Michaël Youn et ses acolytes Benjamin Morgaine et Vincent Desagnat seront de retour pour un second volet du Morning Night, l’émission en prime time inspirée par leur ancienne matinale déjantée. L’occasion de revenir sur le Morning Live, qui en a fait voir des vertes et des pas mûres aux trois hommes, qui ont rapidement été épuisés par le rythme à tenir.

"Morning Live ! De 7h à 9h ! L'émission qui réveille tes voisins !" Si vous avez été adolescent ou adulte au début des années 2000, vous vous souvenez forcément du Morning Live, l'émission matinale animée par Michaël Youn, Benjamin Morgaine et Vincent Desagnat, armés de leur emblématique mégaphone. 17 ans après l'arrêt du programme culte, le concept a fait son retour, mais cette fois-ci en soirée avec le Morning Night : une émission diffusée en prime time durant laquelle les trublions du PAF reviennent sur leurs anciennes aventures, et se confrontent à nouveau à des défis complètement barrés.

VIDÉO - Michaël Youn : Magloire revient sur leurs folles années au "Morning Live"

Un tournage pas tous les jours faciles

Après le succès du premier épisode du Morning Night, diffusé en 2020 pendant le premier confinement, la fine équipe revient ce mardi 19 janvier avec un nouveau volet, et de nouveaux invités : Jamel, Jenifer, Isabelle Nanty, Jarry, Bigflo et Oli vont enchaîner les défis, mais pour Michaël Youn et sa bande, ça sera aussi l'occasion de se rappeler le passé, et les nombreuses activités totalement barrées qu'ils ont pu pratiquer pour les besoins de l'émission.

VIDÉO - Michaël Youn : son tacle osé et coquin au gouvernement

Des activités qui n'étaient pas sans risque, ainsi qu'il l'a confié à nos confrères du Parisien : "C'est une période de ma vie où je ne respectais pas beaucoup les règles (...) En tout, on a eu six ou sept arrestations et trois gardes à vue." Il faut dire qu'entre les dégâts commis sur un marché, les excès de vitesse devant la police ou encore les grands cris dans les mégaphones, les trois comparses ne passaient pas vraiment inaperçue.

Un rythme infernal et une fin rapide

Le Morning Live est resté un programme tellement culte qu'il est difficile d'imaginer que l'émission n'a duré que 18 mois. Après un an et demi à faire les fous à l'antenne, Michaël Youn, Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine ont préféré dire stop : "On était épuisés, mais super fiers. On s'est arrêtés au moment où on était tout en haut. Si on avait continué, on aurait fini par devenir des meubles."

Mais cela ne les a pas empêchés d'enchaîner avec d'autres projets totalement barrés. Parmi eux, Les Onze Commandements, film pour lequel les trois hommes ont véritablement donné de leur personne... Au sens propre du terme ! Sept arrestations, deux procès, une interdiction préfectorale, une quinzaine de contrôles de police, un tympan perforé, un nez et deux côtes cassés, 17 points de suture, deux entorses, une allergie cutanée à l'eau de la Seine, sans oublier quelque 400 000 d'euros de dommages et intérêts. Trublion un jour, trublion toujours.

A LIRE AUSSI

> "Je suis rentré en défonçant la porte" : Michaël Youn raconte sa période "Morning Live"

> Michaël Youn : Magloire revient sur leurs folles années au "Morning Live" (Exclu vidéo)

> Michaël Youn : combien de fois a-t-il fini en garde à vue avec le Morning Live ?