Publicité

L’Association nationale des supporters veut une réforme de la Commission de discipline de la LFP

L’Association nationale des supporters veut une réforme de la Commission de discipline de la LFP

L’ANS veut des changements. Face à l’interminable débat autour de la Commission de discipline de la LFP, qui distribue des amendes, des fermetures de tribunes ou encore des interdictions de déplacements, l’association nationale des supporters dénonce l'absence de “légitimité” des sanctions prononcées.

“Cette saison 2023-2024 marque clairement un point de bascule historique et s’annonce comme une saison record. D’une part en ce qui concerne les sanctions pécuniaires qui, pour certaines, mettent en péril la santé financière des clubs de football. Le montant de celles-ci a doublé depuis le début de saison”, fustige l’ANS dans un communiqué.

>> L’actualité de la Ligue 1 en direct

Avant de poursuivre: “Les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 n’auront jamais vu autant de tribunes fermées pour l’utilisation massive et festive d’engins pyrotechniques. Certaines se voient même sanctionnées à domicile pour des faits qui se sont déroulés à l’extérieur. Nouvelle lubie de cette assemblée mise en place depuis le début de saison."

Plusieurs pistes de travail

Pour protester, des actions seront prévues sur les deux prochaines journées pour demander une réforme de la Commission de discipline et éviter de “subir et analyser” certaines décisions. En parallèle, l’ANS travaille sur quelques pistes de travail.

Elle demande notamment l’élection des membres de la Commission “par les clubs, en fonction de leurs connaissances du football, pour un mandat d’une durée définie”, la “refonte complète du règlement de discipline avec la mise en place de barèmes définis et non ‘indicatifs’” ou “la fin des fermetures de tribunes pour usage d’engins pyrotechniques de manière festive”.

L’association nationale des supporters demande aussi, sur le modèle de l’UEFA, une publication de “l’ensemble des décisions et des rapports”. Elle lance un appel aux clubs qui composent la Ligue de football professionnelle afin de faire front commun pour une réforme de la Commission de Discipline, dont “le fonctionnement et les décisions doivent évoluer” pour “l’intérêt de notre football”.

Article original publié sur RMC Sport