L’Allemagne s’inquiète de la surmortalité liée aux fortes chaleurs

Entre 2018 et 2020, l'Allemagne a enregistré une surmortalité au cours de plusieurs épisodes de chaleur intense, et la vague précoce du mois de juin 2022 vient à nouveau de faire des victimes. Pourtant ni les hôpitaux, ni l'habitat, ni les municipalités ne sont encore adaptés à ces conditions extrêmes.

Logo FAZ
Logo FAZ

40° C en Rhénanie, 38° C à Berlin ! Tout comme la France, l’Allemagne va connaître cette semaine des pics de chaleur extrême, annonce la . Le gouvernement fédéral est conscient qu’il s’agit, pour l’ensemble de la population, d’une nouvelle épreuve, qui vient s’ajouter à la pandémie de Covid-19, aux problèmes énergétiques et à l’incertitude économique générée par une forte inflation.

La ministre de l’Environnement Steffi Lemke (Verts) désigne ainsi la canicule comme une "menace" pour les humains et pour la nature, et le ministre de la Santé, Karl Lauterbach (SPD), s’inquiète du nombre de victimes que la chaleur pourrait occasionner. L’Office fédéral de la statistique a d’ores et déjà alerté sur l’augmentation de la mortalité au cours de la vague de chaleur du mois de juin, de l’ordre de 10 % la première semaine et de 14 % la seconde. Une étude tout juste publiée dans le journal professionnel vient enfoncer le clou : près de 20.000 personnes seraient décédées des suites de la chaleur entre 2018 et 2020 en Allemagne. En majorité des personnes âgées (plus de 85 ans), dépendantes ou vivant seules.

La Fédération allemande des hôpitaux craint donc une augmentation du nombre d’hospitalisations, tout en déplorant que les bâtiments ne soient pas adaptés à ces températures. C’est là où le bât blesse, en effet : les villes allemandes ne sont pas du tout préparées à lutter contre les canicules qui vont pourtant devenir plus fréquentes. Seules Cologne et Mannheim ont mis en place un "guide pratique de la chaleur", qui indique l’emplacement de fontaines gratuites et invite les habitants à se réfugier dans les musées et les bibliothèques afin de s’y rafraîchir. Mais aucun aménagement spécialement conçu pour abaisser la température n’a jusqu’à présent été mis en œuvre par aucune municipalité outre-Rhin, et ce, malgré les recommandations du ministère de l’Environnement.

Logo Der Standard Crédit : Der Standard
Logo Der Standard Crédit : Der Standard

Les épisodes de chaleur mettent en danger notre santé. Interrogée par le quotidien autrichien , la chercheus[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles