Lézard fossile le plus complet du Jurassique, conquête lunaire et sieste chez l’enfant : l’actu des sciences en ultrabrèves

DR ELSA PANCIROLI

Au sommaire des ultrabrèves du 27 octobre 2022 : le fossile de lézard du Jurassique le plus complet jamais découvert en Écosse, un nouvel ouvrage compilant 300 images des missions Apollo retravaillées numériquement ou encore l’arrêt de la sieste chez les enfants lié au développement de l’hippocampe.

L'actualité scientifique du 27 octobre 2022 c'est :

En paléontologie : Le squelette de lézard le plus complet datant du Jurassique livre ses secrets.

  • Le squelette d’un nouveau lézard fossile daté du Jurassique moyen, soit environ 170 millions d’années, a été découvert sur l’île de Skye en Écosse, un lieu prisé des paléontologues.

  • Découvert en 2016, ce fossile a la particularité d’être presque entier, ce qui en fait le lézard fossile du Jurassique le plus complet au monde.

  • A l’aide des synchrotrons d’Oxford et de Grenoble, le fossile toujours prisonnier de sa gangue de pierre a révélé de nombreux détails de son anatomie et permet de dire qu’il est proche de l’ancêtre commun de tous les squamates, le groupe comprenant les lézards et les serpents.

En système solaire : Missions Apollo : revivez la conquête lunaire grâce à 300 images sublimes réunies dans un ouvrage.

  • Le programme Apollo rassemble plusieurs missions dirigées par la Nasa et constitue une étape clé de l’exploration spatiale, en permettant notamment d’amener pour la première fois des humains sur la Lune, non sans laisser de traces.

  • En effet, soucieuse de sa communication avec les publics, la Nasa a conservé des milliers de photos, vidéos ou bandes sonores des missions qui durèrent de 1961 à 1972.

  • Andy Saunders, spécialiste de la restauration numérique des images de la Nasa, a rassemblé quelque 300 images et les a restaurées numériquement pour les compiler dans l’ouvrage Apollo Remastered pour nous faire redécouvrir les missions d’Apollo.

En sommeil : Pourquoi certains enfants arrêtent de faire la sieste à 3 ans, quand d'autres continuent jusqu'à 6 ans.

  • D’une durée optimale de 10 à 20 minutes chez l’adulte, et jusqu’à 3 heures chez l’enfant, la sieste a montré de multiples bénéfices comme l’amélioration de la mémoire à long terme ou encore la gestion des émotions.

  • Pourtant, il est observé que certains enfants arrêtent parfois dès l’âge de 3 ans, tandis que d’autres la continuent jusqu’à l’âge de [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi