Publicité

Le Kremlin juge que Ioulia Navalnaïa a "perdu ses racines" russes

Le Kremlin a estimé ce lundi 18 mars que Ioulia Navalnaïa, qui a repris le flambeau de son défunt mari, l'opposant russe Alexeï Navalny, a perdu ses "racines" et "le pouls" des Russes, après la réélection de Vladimir Poutine à la présidence russe avec 87% des suffrages.
"Cette Ioulia Navalnaïa que vous avez mentionnée fait toujours plus partie de ces gens qui perdent leurs racines, perdent leur lien avec la Patrie, perdent leur compréhension de leur Patrie, ne sentent plus le pouls de leur pays", a estimé Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence, répondant à une question d'un journaliste.

"Bien sûr, j'ai écrit le nom 'Navalny'"

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle, Ioulia Navalnaïa avait appelé la population russe à "voter pour n'importe quel candidat à l'exception de Poutine". Ce dimanche, elle a également déclaré avoir inscrit "Navalny" sur son bulletin, après avoir voté dans l'ambassade russe de Berlin.

"Bien sûr, j'ai écrit le nom 'Navalny' parce qu'il n'est pas possible (...) qu'un mois avant les élections, le principal opposant à Poutine, déjà emprisonné, soit tué", a-t-elle déclaré. À son entrée dans le bâtiment, ses soutiens scandaient "Ioulia, Ioulia, nous sommes avec toi !".

Cette dernière s'est engagée engagée à poursuivre le travail de son mari et a déclaré à plusieurs reprises ces derniers jours que Vladimir Poutine l'avait "assassiné", ce que le Kremlin nie fermement.

Alexeï Navalny, plus féroce critique de Vladimir Poutine depuis plus de 10 ans, est mort le 16 février dernier à l'âge de 47 ans dans une colonie pénitentiaire de l'Arctique, où il purgeait une peine de 19 ans de prison pour "extrémisme".

Article original publié sur BFMTV.com