Koh-Lanta : 4 épreuves des poteaux qui ne se sont pas passées comme prévu

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
© Capture d'écran TF1
© Capture d'écran TF1

C'est le véritable pilier de Koh-Lanta, l'épreuve que tous les candidats attendent et redoutent : celle des poteaux. Le principe : tenir en équilibre sur une surface qui se réduit, le plus longtemps possible. Simple en apparence, compliquée dans la pratique, cette épreuve a connu de drôles d'aléas au fil des saisons. Petit retour dans le passé.

Si l'émission américaine Survivor a pris l'habitude de varier ses épreuves finales pour désarçonner les candidats, dans Koh-Lanta, on ne déroge pas à la règle. Les aventuriers s'affrontent d'abord dans l'épreuve de l'orientation, et les trois finalistes prennent place sur les emblématiques poteaux, avec pour objectif de tenir en place le plus longtemps possible... Et surtout d'être le dernier ou la dernière à chuter, pour se garantir une place dans le duo final. Cette année, ce sont Claude le chouchou du public, Inès la mal aimée et la sportive Naoil qui s'affronteront dans ce combat emblématique, point final d'une saison riche en rebondissements.

Une épreuve des poteaux en début d'aventure

© PHILIPPE LE ROUX/ALP/TF1
© PHILIPPE LE ROUX/ALP/TF1

La 20ème édition de Koh-Lanta, diffusée en 2019, avait remanié l'aventure et proposé une surprise à ses candidats : il y avait bien eu une épreuve des poteaux finale... Mais il y en avait également eu une pour débuter l'aventure. Un bon moyen pour les candidats de se jauger entre eux, et une technique pour déterminer qui seraient les "chefs" de chaque équipe, qui gagnaient dans la foulée un bracelet d'immunité bien utile pour se protéger.

Une triple chute et un photo-finish

En 2017, dans Koh-Lanta : Fidji, les trois finalistes étaient très proches les uns des autres. André, Magalie et Tiffany sont restés plantés comme des piquets pendant 2h07... Avant de tomber tous en même temps, alors que leur plateforme se réduisait. La victoire s'est donc jouée à quelques centièmes de seconde près, mais c'est au final André qui a touché l'eau le dernier. Le jeune homme a par la suite remporté la saison.

L'envie pressante d'un candidat

Tenir pendant des heures sur un poteau tout en buvant régulièrement pour ne pas se déshydrater, cela finit par donner envie d'aller au petit coin. En règle générale, les candidats ne s'en cachent pas, certains s'urinent dessus pour ne pas être dérangés par une vessie trop pleine. En 2009, Grégoire a pris un risque : celui de se retourner pour pouvoir se soulager dos aux caméras, avant de se remettre en place, le tout sans chuter. Il fallait oser, mais cela ne l'a pas empêché de remporter l'épreuve. Dans la même saison, le jeune homme avait proposé à Freddy, son adversaire, de finir l'épreuve sur un pied pour réduire le temps passé en équilibre.

© Capture d'écran TF1
© Capture d'écran TF1

Une tempête pendant l'épreuve

Les candidats de Koh-Lanta : Palau ont eu affaire aux éléments déchaînés. Pendant la saison, qui s'est déroulée en Micronésie, ils ont plusieurs fois dû braver des conditions climatiques compliquées. L'épreuve des poteaux n'a pas fait exception : Patrick, Isabelle et Christina ont dû affronter une tornade en pleine épreuve. De quoi nuire à la concentration...

A LIRE AUSSI

> Koh-Lanta : le top 5 des candidats les plus détestés du jeu

> Koh-Lanta : mais pourquoi tout le monde tient tant à voir Claude gagner ?

> Pourquoi cette saison de Koh-Lanta nous met-elle dans tous nos états ?