Kanye West, complètement à l'ouest

·2 min de lecture

Le Mozart du rap est marié à Kim Kardashian et au succès. Mais sa candidature à la Maison-Blanche tourne
au naufrage.

« Je ne vais pas mettre ma réputation au service d’un type pareil, déjà milliardaire et qui n’a pas besoin de moi. » Shakem Akhet est noir et ex-militant Black Lives Matter. Régulièrement, il organise des soupes populaires dans son foyer, le Community Resource Center North Charleston. Il y a quelques semaines, un proche de Kanye West le contacte pour lui proposer de rejoindre la cause du rappeur qui, le 4 juillet, jour de fête nationale américaine, a déclaré sa candidature à la présidentielle.

Lire aussi :Kim Kardashian se résout à divorcer de Kanye West

« Je connais beaucoup de monde dans le coin, nous raconte Shakem, et mon interlocuteur me demandait si je pouvais l’aider à créer un mouvement de soutien en sa faveur. J’ai dit d’accord. » Il est alors persuadé que la star peut « apporter quelque chose de positif » au débat national. « En ce moment, nous avons deux candidats, Trump et Biden, qui sont blancs et âgés, poursuit-il. Kanye est noir et jeune. Il a des idées nouvelles qui peuvent élargir l’électorat et pousser les jeunes à se rendre au bureau de vote le 3 novembre prochain », jour du scrutin. Mais, aujourd’hui, Shakem a changé d’avis. Et il n’est pas le seul : tous les soutiens potentiels de Kanye que nous avons contactés se sont défilés. L’un d’eux, Steve Kramer, président de Get Out the Vote (« Pousser les électeurs à aller voter »), association basée en Louisiane, nous a même répondu par un « No thanks ! » courroucé, avant de nous raccrocher au nez.

Lire aussi:Quand Kim Kardashian et Kanye West débutaient leur histoire

C’est bien la première fois qu’on doute du talent de Kanye West. Jusqu’à présent, tout lui avait réussi. « C’était un enfant à part », confie à Paris Match Ulysses Blakeley, qui, au début(...)


Lire la suite sur Paris Match