Le Kansas vote pour garantir le droit à l'avortement lors d'un scrutin test

Le Kansas vote pour garantir le droit à l'avortement lors d'un scrutin test

Les électeurs du Kansas, dans le Midwest américain, se sont prononcés mardi pour le maintien de la garantie constitutionnelle sur l'avortement, lors du premier scrutin majeur sur l'avortement depuis que la Cour suprême des Etats-Unis a annulé le droit fédéral à l'IVG.

Les électeurs de cet Etat conservateur ont rejeté un amendement qui aurait supprimé le texte garantissant le droit à l'avortement dans la Constitution de l'État et aurait pu ouvrir la voie à une réglementation plus stricte ou à une interdiction.

Ce scrutin, le premier depuis l’arrêt de la Cour suprême revenant sur le droit fédéral à l’avortement, était vu comme un test politique au niveau national. Certains Etats, comme la Californie et le Kentucky, doivent voter sur la question en novembre, en même temps que les élections de mi-mandat. Alors que d'autres ont d'ores et déjà imposé des interdictions ou des restrictions.

C'est un résultat "remarquable", s'est félicitée Ashley All, porte-parole de la campagne des partisans du droit à l'avortement. "Les habitants du Kansas ont compris que cet amendement imposerait un contrôle gouvernemental sur les décisions médicales privées", a-t-elle déclaré.

Quelques instants après la fermeture des bureaux de vote, Scott Schwab, chargé de superviser les élections au Kansas, a déclaré que la participation était d'au moins 50%, un chiffre conforme aux attentes pour ce type de scrutin. Le "non" l’a emporté avec près de 20 points d’avance.

A 19 ans, Morgan Spoor votait pour la première fois et a assuré vouloir promouvoir "le droit de choisir".

"Je veux vraiment faire entendre ma voix, surtout en tant que femme. Je ne pense pas que quiconque puisse dire ce qu'une femme peut faire avec son corps", a-t-elle dit.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles