Jusqu'à 42°C: une nouvelle vague de chaleur extrême s'abat sur l'Espagne et le Portugal

Deux femmes tentent de se rafraîchir avec un éventail à Séville, en Espagne, le 13 juin 2022 - Cristina QUICLER / AFP
Deux femmes tentent de se rafraîchir avec un éventail à Séville, en Espagne, le 13 juin 2022 - Cristina QUICLER / AFP

Des températures supérieures à 40°C faisaient de nouveau suffoquer ce lundi l'Espagne et le Portugal, où le thermomètre va encore grimper ces prochains jours, moins d'un mois après la dernière vague de chaleur extrême.

La multiplication des vagues de chaleur est une conséquence directe du réchauffement climatique, expliquent les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois l'intensité, la durée et la fréquence de ces phénomènes.

Selon l'agence météorologique espagnole (Aemet), le mercure devrait grimper ce lundi jusqu'à 42°C en Estrémadure (sud-ouest) et jusqu'à 41°C en Andalousie (sud). Les maximales attendues devraient par ailleurs dépasser les 35°C dans le nord-ouest du pays, où il fait généralement beaucoup moins chaud.

Une vague de chaleur "exceptionnelle"

Cette nouvelle vague de chaleur, la deuxième en un mois, "semble tout à fait exceptionnelle", a déclaré ce lundi Rubén del Campo, porte-parole de l'Aemet.

Elle a débuté dimanche et pourrait "durer neuf ou dix jours, ce qui en ferait l'une des trois vagues de chaleur les plus longues que l'Espagne a connues depuis 1975", a-t-il expliqué.

"Le changement climatique provoque des vagues de chaleur plus fréquentes et les rend plus intenses", a poursuivi Rubén del Campo, en rappelant que le nombre de ces épisodes a été multiplié par deux ces douze dernières années dans le pays.

Selon l'Aemet, les températures les plus extrêmes seront enregistrées entre mardi et jeudi. L'agence n'est toutefois pas en mesure d'indiquer si le record absolu de température enregistré en Espagne (47,4 degrés à Montoro, près de Cordoue, en août 2021), pourrait être battu.

Déjà le 5e épisode de canicule en 11 mois

En incluant la vague de chaleur actuelle, l'Espagne a traversé cinq épisodes de températures exceptionnellement élevées sur les onze derniers mois. Le mois de mai dernier avait notamment été le mois de mai le plus chaud depuis le début du siècle dans le pays.

Au Portugal voisin, le thermomètre a grimpé jusqu'à 44°C dans certaines zones durant le week-end, favorisant des incendies dont le plus important, dans la commune d'Ourém (centre), a été circonscrit ce lundi.

Si les températures devraient légèrement baisser lundi dans l'ensemble du pays avant de bondir à nouveau mardi et mercredi, 42°C étaient encore attendus dans la région d'Evora (sud-est), selon l'agence météo nationale.

Dans ce contexte, le niveau des réservoirs d'eau en Espagne était lundi à 45,3% de leur capacité totale, bien en-deçà de la moyenne des dix dernières années à cette période (65,7%).

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles