Publicité

JO de Paris 2024: des renforts étrangers mais pas une coalition internationale pour sécuriser les Jeux

A moins de quatre mois du coup d’envoi des JO de Paris, le 26 juillet dans la capitale, la sécurité est plus que jamais un enjeu majeur. Dimanche dernier, le gouvernement français a décidé, immédiatement après l'attentat à Moscou où 143 personnes ont péri dans une salle de concert, de relever le plan de sécurité Vigipirate à son niveau maximal, "urgence attentat."

Afin de sécuriser au maximum le territoire durant les Jeux olympiques (26 juillet – 11 août) et paralympiques (28 août – 8 septembre), des soldats étrangers vont venir s’ajouter aux 18.000 militaires français mobilisables durant l’événement. Mais il s’agira seulement de renforts, notamment d'équipes cynophiles (avec des chiens). Comme annoncé par Libération, et confirmé par BFMTV, le ministère dément l’idée d’une coalition internationale.

Des soldats polonais seront à Paris pendant les Jeux

"Plusieurs nations étrangères vont nous renforcer dans certains domaines critiques, comme les capacités cynophiles, où les besoins sont énormes" pendant les JO, a annoncé jeudi le ministère. Une pratique courante. Des gendarmes français avaient participé à la sécurisation des sites pendant la Coupe du monde de foot au Qatar.

Des Polonais figureront parmi les soldats étrangers attendus cet été à Paris. Le ministre polonais de la Défense a annoncé plus tôt jeudi que son pays allait envoyer des renforts militaires pour aider à la sécurisation des Jeux olympiques à Paris, sans préciser le nombre de soldats. "Une force opérationnelle composée de nos soldats, y compris avec des chiens renifleurs, sera déployée à Paris. Son objectif principal sera d'entreprendre des opérations de détection d'explosifs et de lutte contre le terrorisme", a déclaré sur le réseau social X, Wladyslaw Kosiniak-Kamysz.

Article original publié sur RMC Sport