Publicité

JO de Paris 2024: quels sont les critères pour être sélectionné pour le tournoi olympique de football?

Objectif or. Victorieuse en 1984 à Los Angeles, la France visera un second titre olympique 40 ans plus tard. Devant son public à Paris, la sélection tricolore dirigée par Thierry Henry voudra aussi faire oublier la piteuse élimination et l’humiliation subie aux JO de Tokyo en 2021.

En attendant de savoir sur quelle équipe et sur quels joueurs il pourra s’appuyer, le sélectionneur français connaîtra ce mercredi la liste des adversaires des Tricolores au premier tour des JO de Paris lors du tirage au sort effectué à partir de 20h. Idem pour son homologue chez les féminines, Hervé Renard qui découvrira les noms des rivales des Françaises pendant le tournoi olympique.

>> Suivez le tirage au sort des tournois de football au JO 2024 en direct

Des jeunes et trois exceptions chez les hommes

Directement qualifiée en tant que nation hôte, la France fait preuve d’ambition pour le tournoi olympique masculin. Président de la FFF, Philippe Diallo a confirmé à plusieurs reprises viser, a minima, les demi-finales et même la médaille d’or. Mais depuis les ambitions affichées par le patron de '3F', certains clubs étrangers ont assuré qu’ils ne libéreraient pas leurs internationaux.

Un coup dur pour Thierry Henry qui souhaiterait s’appuyer sur certaines stars pour encadrer son équipe à Paris 2024. Contrairement à l’Euro 2024 où Didier Deschamps peut sélectionner qui bon lui semble, le sélectionneur olympique est limité par certaines restrictions fixées par le CIO. Si les joueurs professionnels sont autorisés, seuls ceux âgés de moins de 23 ans peuvent jouer.

"Chaque équipe doit être entièrement composée de joueurs nés le ou après le 1er janvier 2001", précisent ainsi les organisateurs des JO 2024 dans leur règlement. Tout en prévoyant une exception pour attirer certains renforts triés sur le volet: "Cependant, trois footballeurs nés avant cette date peuvent être inclus."

En clair, et c’est pour cela que le tournoi olympique tombe dans les attributions du sélectionneur des Espoirs et non celui de l’équipe de France A, il n’y aura presque que des jeunes pour représenter la France au tournoi masculin de football.

Thierry Henry s’appuiera majoritairement sur les joueurs des Bleuets et pourra y ajouter trois tauliers. Les noms d’Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Olivier Giroud sont régulièrement cités pour venir renforcer l’équipe olympique.

La France avec toutes ses stars chez les femmes

Au contraire du tournoi masculin composé principalement de jeunes joueurs, la compétition féminine verra les stars mondiales s’affronter. Chez les femmes, aucune limite d’âge n’est fixée. Hervé Renard, patron des Bleues, emmènera donc ses joueuses habituelles pour tenter de décrocher une médaille olympique.

Quatrièmes en 2012 à Londres puis quarts de finaliste à Rio en 2016, les Françaises vont donc tenter de grimper sur leur premier podium olympique à l’occasion de cette troisième participation. Wendie Renard et Eugénie Le Sommer, qui pourraient même prétendre à être porte-drapeau de la délégation tricolore si elles le souhaitent, pourraient donc participer à leurs troisièmes Jeux olympiques cet été.

Des groupes réduits, un tournoi qui commence avant les JO

Depuis le Covid-19, le football a bouleversé ses habitudes avec plus de remplacements pendant les matchs et les listes avec plus de 23 noms pour les compétitions internationales. Mais les JO constituent un tournoi à part à ce niveau-là puisque Hervé Renard et Thierry Henry ne pourront sélectionner que 18 joueuses et joueurs pour les tournois à Paris.

Autre particularité du football aux Jeux olympiques, les compétitions masculines et féminines débuteront avant même la cérémonie d’ouverture des JO de Paris (vendredi 26 juillet). Une spécificité mise en place pour permettre de jouer les trois matchs de poules de chaque équipe puis la phase à élimination directe en à peine plus de trois semaines sans mettre en danger la santé des participants. Ainsi, les Bleus débuteront leur tournoi le 24 juillet et les Bleues le lendemain.

Article original publié sur RMC Sport