Publicité

JO 2024: l'organisation admet "étudier un certain nombre de scénarios" pour la cérémonie d'ouverture

Invitée de la matinale de TF1 vendredi 9 février, Thierry Reboul s’est livré à une confidence sur la cérémonie d’ouverture des JO 2024 (du 26 juillet au 11 août). Ou plutôt un "scoop" comme l’a confirmé avec le sourire le directeur exécutif des cérémonies des Jeux. La Seine reste la priorité, les organisateurs ont été invité à plancher sur des plans B en vue de la cérémonie du 26 juillet.

"Pour être tout à fait clair, on nous demande et c’est normal, de pouvoir étudier un certain nombre de scénarios", a confirmé le membre du comité d'organisation. "En fonction de ce qu’il peut se passer, tout simplement. On ne le ferait pas, on nous reprocherait s’il se passait quoi que ce soit de ne pas avoir prévu un certain nombre de choses."

"Le maximum de personnes possibles"

Thierry Reboul s’est ensuite montré un peu moins clair sur le nombre de personnes autorisées lors de l’événement, qui a été revu à la baisse par le ministère de l'Intérieur et qui est désormais fixé à 320.000. "Pour répondre, j’ai envie de dire qu’il y aura le maximum de personnes possibles", a ainsi enchaîné le directeur exécutif des cérémonies des Jeux. "Il faut juste se dire qu’on est en train de faire une cérémonie qui n’a jamais existé dans toute l’histoire".

Pas question "a priori", contrairement à ce qu’a affirmé la presse cette semaine, de limiter la cérémonie d’ouverture aux seuls porte-drapeaux des délégations. La volonté des organisateurs de Paris 2024 reste bien d’accueillir du public malgré la grande contrainte sécuritaire que cela supposer. Un défi ambitieux mais qui permettrait de marquer l’histoire olympique.

Et Thierry Reboul de préciser: "On a décidé, là encore, d’innover pour que ces Jeux de Paris restent les plus mémorables possibles. Donc on a décidé de sortir du stade et d’aller au cœur de la ville. Et pas sur les Champs-Élysées comme on aurait pu s’y attendre mais sur le fleuve. Depuis des années maintenant, on travaille à la meilleure manière de le faire."

Article original publié sur RMC Sport