Publicité

JO de Paris 2024: quel programme pour Léon Marchand?

"J'ai avancé, mais ce n'est pas encore décidé... Et ce ne sera pas décidé avant un moment encore." Léon Marchand ménage le suspense à 133 jours du début des épreuves de natation des Jeux de Paris. Confronté à des problèmes de riches avec son inédite polyvalence, le quintuple champion du monde a son programme idéal en tête.

Deux courses actées

Mais rien n'est pour le moment bouclé. Une seule certitude : "Je sais que je vais faire le 400m 4n et le 200m 4n" nous a indiqué vendredi Léon Marchand depuis l'Arizona. Ses deux pièces maitresses donc. Le 400m 4n dont il détient depuis l'été dernier le record du monde est placé le dimanche 28 juillet, deuxième jour des épreuves de natation et sera sa première course des JO. Le 200m 4n, épreuve sur laquelle il a remporté deux titres mondiaux également, sera sa dernière course individuelle le jeudi 1er (série et demi-finale) et le vendredi (finale) 2 aout.

La décision de la fédération internationale et des organisateurs de modifier légèrement le programme du mercredi 31 juillet en espaçant les finales du 200m papillon et du 200m brasse qui initialement s'enchainaient en moins d'un quart d'heure a rendu la perspective de s'aligner sur quatre épreuves individuelles possible pour le phénomène français.

"J'ai lu le truc et j'ai fait 'ah ouais d'accord', raconte dans un sourire Léon Marchand quand il a appris cette modification. J'en ai parlé à Bob (Bowman son entraîneur) après. C'est incroyable en vrai... C'est incroyable qu'ils aient pu changer le programme. Je pense qu'ils veulent du spectacle, un peu comme les Américains. Donc ils aimeraient bien que je fasse les deux courses. Tout le monde a envie que je fasse les deux courses. Changer un programme pour un nageur ça fait un peu bizarre au début, mais c'est aussi le fait qu'il n'y a pas grand monde qui fait du papillon et de la brasse comme je le fais. Ça fait bizarre et ça montre que mon statut a changé là depuis trois, quatre ans. Maintenant il va falloir répondre présent, mais je trouve ça sympa."

"Je n'ai pas choisi"

Le 200m papillon, dont il a décroché le titre mondial l'été dernier, est placé en début de programme le mercredi 31 juillet, avec une heure et quinze minutes d'écart désormais avec le 200m brasse (5ème performeur de l'histoire sur cette course). "C'est carrément suffisant pour faire les deux, estime Léon Marchand. J'ai déjà fait pire (rire). Quand je fais des "dual meet" (ndlr : match entre deux universités US) et qu'en deux heures je fais dix-huit courses... En général ça se passe bien. Donc là 1h15 entre les deux courses ça ira."

Mais pouvoir le faire ne signifie pas qu'il va le faire. "Je ne sais pas encore, je n'ai pas choisi, avoue Marchand. Le top ce serait de pouvoir faire les deux. Mais ça veut dire faire les deux en séries, les deux en demi-finales et les deux en finale. C'est beaucoup, beaucoup d'énergie perdue en un jour et demi. Je sais que je pourrais un peu plus gérer en séries que le soir, mais ça reste quand même six courses vraiment costauds. La décision n'est pas encore prise."

Un choix qui sera guidé en partie par les résultats des championnats de France (16 au 21 juin à Chartres qui serviront de sélection olympique). "On verra si je réalise les temps de qualification des deux épreuves. Ou avant les championnats de France si je sens que je n'ai plus envie de faire le 200m papillon par exemple, ou que je n'ai plus envie de faire le 200m brasse, alors je choisirai un des deux. De toute façon, je le sentirai en fonction de ma forme à l'entraînement. On est encore loin de choisir."

L'option du relais

Un choix qui ne sera pas sans conséquences pour ses coéquipiers du relais 4x200m nl. Un relais en progression ces dernières années et qui avec l'avènement de Léon Marchand, meilleur temps universitaire cette saison sur le 200 nl (en bassin de 25 yards soit 22m86), peut rêver de podium cet été. Mais ce relais est placé le mardi 30 juillet, soit le jour des séries et demi-finales du 200m papillon et du 200m brasse. La pire journée dans le potentiel programme de Léon Marchand. "ça va faire beaucoup..." souffle-t-il avant d'avouer qu'en cas de tentative de doublé 200m papillon-200m brasse, il ne pourrait pas raisonnablement prendre part au relais. Un choix vers l'une des deux épreuves lui permettrait en revanche de rejoindre ses camarades du relais. "C'est pour ça que la décision va être un peu difficile (rire). On verra bien."

En attendant, Léon Marchand a douché les espoirs de ceux qui le voyaient, pourquoi pas, s'ajouter une cinquième épreuve individuelle. Le nageur de l'université d'Arizona State a remporté le 500 yards nage libre la semaine dernière aux PAC 12, avec le record universitaire à la clé pour l'une de ses premières sorties sur cette distance. Un record qui appartenait à Kieran Smith, médaillé de bronze sur le 400m nl à Tokyo. "Non, je ne ferai pas le 400m nl aux JO, c'est sûr. Je pense que je ne suis pas encore assez bon pour ça, mais pourquoi pas dans le futur."

On devrait en revanche le voir sur le relais 4x100m 4n le dernier jour de compétition (dimanche 4 aout).

Le programme potentiel de Léon Marchand aux JO:

Samedi 27 juillet : pas de course Dimanche 28 juillet:

  • Séries du 400m 4n le matin

  • Finale du 400m 4n le soir

Lundi 29 juillet : pas de course

Mardi 30 juillet :

  • Séries du 200m papillon et 200m brasse le matin

  • ½ finales du 200m papillon et 200m brasse le soir

  • Finale du relais 4x200m nl le soir (dernière course de la soirée)

Mercredi 31 juillet

  • Finales du 200m papillon et 200m brasse le soir

Jeudi 1er aout

  • Séries du 200m 4n le matin

  • ½ finale du 200m 4n le soir

Vendredi 2 aout

  • Finale du 200m 4n le soir

Samedi 3 aout : pas de course Dimanche 4 aout

  • Séries du relais 4x100m 4n le matin

  • Finale du relais 4x100m 4n le soir

Article original publié sur RMC Sport