Jeux paralympiques : Lucas Mazur décroche la 11e médaille d’or française

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Victoire en finale pour Lucas Mazur, qui remporte la finale simple de badminton, offrant à la délégation française sa 11e médaille d’or.
Victoire en finale pour Lucas Mazur, qui remporte la finale simple de badminton, offrant à la délégation française sa 11e médaille d’or.

Et de onze ! Double champion du monde de badminton, Lucas Mazur a assumé son statut pour apporter à l?équipe de France sa onzième médaille d?or aux Jeux paralympiques de Tokyo, ce dimanche 5 septembre, dernier jour de compétition. Le badiste français s?est imposé en finale de simple (catégorie SL4) en trois sets, 15-21, 21-17, 21-15, face à l?Indien Suhas Yathiraj.

« Cela fait tellement longtemps que j?attends ce moment », savoure Lucas Mazur. « Aujourd?hui, j?étais présent, aujourd?hui j?étais le meilleur et aujourd?hui, je suis le champion paralympique. » Il s?agit de la première médaille du joueur de 23 ans, atteint d?une malformation de la cheville droite. Mais aussi d?un Français dans la discipline puisque c?est la première apparition du badminton au programme des Jeux.

À LIRE AUSSIJeux paralympiques : « Dépasser le handicap pour parler de performance »

Vers un doublé ?

Avec la finale de double mixte à disputer dans la foulée aux côtés de Faustine Noël (catégorie SL3-SU5), Lucas Mazur peut signer un doublé et imiter le pongiste Fabien Lamirault, seul Français ayant décroché deux titres à Tokyo. En simple, Lucas Mazur avait fait le plus dur la veille en écartant son grand rival indien Tarun Dhillon, son adversaire lors de ses deux finales mondiales remportées (2017 et 2019) ainsi que celle perdue en 2015.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles