Publicité

Janvier 2024 est le 24e mois consécutif au-dessus des normales de saison en France

Malgré un épisode hivernal marqué du 7 au 14 janvier, la température moyenne du mois de janvier devrait être supérieure d’environ 0,6°C aux normales de saison.

Le mois de janvier 2024 devrait être supérieur d'environ 0,6°C aux températures normales de saison, marquant une série de 24 mois consécutifs sans passer sous les normales, a annoncé ce jeudi 1er janvier Météo-France.

"Depuis février 2022, tous les mois ont été au-dessus des normales, excepté avril 2023", qui était pour sa part tout juste conforme aux normales des années 1991-2020, indique l'établissement public dans son bilan mensuel pour la France métropolitaine.

Entre épisode hivernal et douceur printanière

Le pays a certes connu un épisode hivernal marqué du 7 au 14 janvier, avec des chutes de neige et des records de froid par endroits. Quelques records de température ont d'ailleurs été battus, comme à Arras le 19 janvier avec -14,7 °C.

Mais "à partir du 22 janvier, une douceur remarquable s'est installée sur la France, jusqu'à la fin du mois avec des températures printanières sur le sud du pays et notamment autour de la Méditerranée ou près des Pyrénées où de nombreux records ont été enregistrés", rappelle Météo-France

Si bien que janvier devrait au final se terminer au-dessus des normales de saison "avec +0,6°C environ", selon les données préliminaires.

Six jours consécutifs sans gelées

Selon Météo-France, cette "douceur remarquable" a également aggravé la sécheresse des sols déjà présente sur le littoral méditerranéen et tout particulièrement en Roussillon. La sécheresse a même atteint des niveaux historiques dans les Pyrénées-Orientales.

Dans un autre bulletin publié mercredi 31 janvier, Météo-France souligne ainsi qu'à l'observatoire du Pic du Midi, à 2.880 mètres dans les Hautes-Pyrénées, "on a enregistré une série inédite de six jours consécutifs sans gelées du 24 au 29 janvier". Auparavant, les séquences sans gelées en janvier n'avaient jamais dépassé trois jours d'affilée.

"Cette séquence douce va se prolonger durant la première partie de février, probablement jusqu'en milieu de mois, acquérant ainsi probablement un caractère remarquable par sa durée", explique les prévisionnistes.

Météo-France ne fait pas le lien entre cette vague de douceur spécifique et le changement climatique. Toutefois les climatologues ont établi que les vagues de froid sont moins nombreuses et moins sévères dans notre climat qui se réchauffe. Les vagues de chaleur sont pour leur part plus fréquentes et plus sévères, mais aussi plus précoces et plus tardives.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Plus de 30°C enregistrés un 25 janvier dans la province de Valence en Espagne