"Moi, j’étais “la tache”" : Jean-Luc Reichmann dévoile ses blessures intimes ce samedi soir sur TF1

DR

L’animateur et comédien à succès n’a pas toujours été gâté par la vie. Petit, il subissait les moqueries de ses camarades, à cause de l’angiome de son visage : « Dans la cour de récréation, il y avait “le petit”, “le gros”,“lemaigre”,“le rouquin”. Et moi, j’étais “la tache”.» Adolescent, il se heurte à d’autres humiliations : « Une fille m’a dit : “Je ne pourrai pas sortir avec toi. C’est pas possible, t’as vu la tache que t’as sur le nez?”» Finalement, il en prend son parti, celui d’en rire : « On s’aperçoit que ça rassemble beaucoup. »

À lire également

Les 12 coups de midi (TF1) : On va enfin découvrir le visage de Zette, la voix off de l'émission

Cette attitude lui réussit plutôt bien, lui qui est aujourd’hui le seul animateur à présenter une quotidienne 365 jours par an. Une belle revanche sur la vie et, surtout, sur la mort : au milieu des années 80, à 24 ans, il est en effet victime d’un grave accident de moto, qui le plonge plusieurs mois dans le coma. Il se souvient avoir entendu quelqu’un dire : « Il est mort… » C’était sans compter son mental de battant. Des radios locales au JT de TF1, des "Z'Amours" aux "12 Coups de midi", c'est l'un des hommes les plus populaire...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles