Italie : un plongeur découvre une cargaison datant de l’Empire romain

Fabio Matacchiera, militant écologiste et professeur d'histoire, a fait cette découverte. - Credit:ALFONSO DI VINCENZO / AFP

Fabio Matacchiera, professeur d’histoire passionné d’archéologie, a découvert l’impressionnante cargaison d’un navire vieux de 2 000 ans, selon le HuffPost.

Depuis plusieurs années, Fabio Matacchiera est connu en Italie pour militer en faveur de la défense de l'environnement. À Tarente, notamment, ville aux balcons et tombes rougis par la poussière d'oxyde de fer, il était l'une des voix favorables à la fermeture du principal haut-fourneau de l'aciérie Ilva. Au large de cette ville côtière, Fabio Matacchiera est aujourd'hui à l'origine d'une fabuleuse découverte archéologique, son autre passion.

Comme l'explique le HuffPost, ce professeur d'histoire est parvenu à identifier la présence de nombreux objets dissimulés dans le sable et entre les rochers, cargaison d'un navire qui aurait coulé dans les environs il y a 2 000 ans, sous l'Empire romain.

Une cargaison pour rénover les villas de la côte

Grâce aux nombreuses données collectées par le passionné (vidéos, photos, mesures…), l'hypothèse a pu être confirmée par des archéologues contactés par Fabio Matacchiera, le bateau en question est estimé comme datant d'une période comprise entre le Ier et le IVe siècles de notre ère.

À LIRE AUSSI Et le vin gallo-romain jaillit dans la lumière

La côte de Tarente était, à l'époque, occupée par des grandes villas dont la rénovation était probablement l'objet de la venue de ce navire. La cargaison est, en effet, composée de centaines de tuiles. Une ancre en fer cassée témoigne également des difficultés traversées par le bateau qui s'est probablement écrasé contre les rochers sous l'effet de la houle.

Lire sur Le Point.fr

VIDÉO - La première momie égyptienne découverte enceinte serait morte d’un cancer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles