Publicité

Israël: qui sont les 12 otages libérés ce mardi par le Hamas?

Les échanges continuent. Ce mardi 28 novembre, un nouveau groupe d'otages retenus à Gaza depuis les attaques du Hamas le 7 octobre dernier a été relâché par l'organisation palestinienne. En échange, Israël a libéré 30 Palestiniens emprisonnés, selon l'accord de trêve qui a été prolongé lundi de 48 heures.

Au début de soirée, plusieurs femmes accompagnées par des combattants palestiniens masqués du Hamas et du Jihad islamique ont été remises au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Rafah, dans le sud du territoire palestinien près de la frontière égyptienne.

Les douze otages libérés, "dix Israéliens et deux étrangers", ont été "emmenés vers des hôpitaux israéliens où ils retrouveront leur famille", a indiqué l'armée israélienne, qui a confirmé leur arrivée en Israël via l'Égypte.

Une mineure et des binationales

Parmi les otages israéliennes libérées, figure une mineure de 17 ans, Mia Leimberg, accompagnée de sa mère de 59 ans, Gabriela Leimberg. Les huit autres sont des femmes de 36 à 84 ans, dont les noms ont été révélés par le gouvernement israélien.

Au moment de la libération, le porte-parole du ministre des Affaires étrangères qatari, au cœur des négociations, avait indiqué qu'une otage avait la nationalité autrichienne, deux étaient argentines et une autre philippine.

Selon le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, les deux étrangers libérés sont de nationalité thaïlandaise. Aucune autre information n'a été dévoilée par les autorités israéliennes.

Chaque jour depuis le 24 novembre, le Hamas libère une dizaine de femmes et d'enfants enlevés lors de son attaque sanglante du 7 octobre en Israël, contre la libération de trois fois plus de prisonniers palestiniens.

L'accord de trêve négocié avec également l'appui de l'Égypte et des États-Unis, a permis jusqu'à présent la libération de 60 otages israéliens et de 180 Palestiniens écroués dans des prisons israéliennes.

21 otages étrangers, en majorité des Thaïlandais vivant en Israël, ont été libérés hors du cadre de cet accord.

Article original publié sur BFMTV.com