Publicité

Isère : ce que l'on sait sur l'assassinat d'un couple et l'appel à témoins pour retrouver leur fils de 15 ans

Un appel à témoins a été lancé pour tenter de localiser Valentin, âgé de 15 ans. La maison dans laquelle il vivait avec ses parents a été incendiée. Deux corps ont été retrouvés dans les décombres et présentent des plaies par arme à feu.

Ce lundi 27 novembre, à 6h49, les pompiers ont été appelés pour intervenir sur un feu de grange et une maison attenante, à Châteauvilain, dans l'Isère. Durant de complexes opérations d'extinction de l'incendie et de recherche, deux corps presque entièrement calcinés sont retrouvés dans les décombres.

Selon un communiqué de la procureure Nathalie Hermitte, les dépouilles présentaient des plaies par arme à feu "au niveau du crâne et pour l'un au thorax", orientant les enquêteurs sur la piste d'un double homicide.

• Un couple de cinquantenaires "probablement" identifiés

Ces deux victimes n'ont pas encore été formellement identifiées, mais il est "fort probable" qu'il s'agisse du couple résidant habituellement dans la maison incendiée, selon une source proche de l'enquête à BFMTV. Des résultats d'examens sont attendus très prochainement pour confirmer leurs identités.

Le couple résidant habituellement dans la maison est un père ingénieur de 58 ans et une mère travaillant à domicile âgée de 52 ans, vivant avec leur fils Valentin, âgé de 15 ans. Depuis le drame, l'adolescent est introuvable.

Le deuxième fils de la famille, lui âgé de 17 ans, avait quitté le domicile la veille de l'incendie pour se rendre sur son lieu d'étude. Il est aujourd'hui sain et sauf, ainsi que ses deux demi-sœurs majeures, n'habitant plus dans la région, précise une source judiciaire.

• Le plus jeune fils activement recherché

Ce jeudi, les gendarmes ont lancé un appel à témoins pour retrouver Valentin, le fils cadet de 15 ans, considéré comme un "témoin important" de ce qui a pu se passer dans la maison, selon une autre source proche de l'enquête à BFMTV. Selon nos informations, l'adolescent souffrirait par ailleurs de la maladie de Lyme.

Pour l'heure, les autorités n'indiquent pas quelle piste ils privilégient pour expliquer la disparition du jeune Valentin. Il constitue un "témoin important" de ce qui a pu se passer dans la maison, explique encore une source judiciaire.

Les enquêteurs détaillent seulement qu'il pourrait se trouver dans le secteur de Saint-Vallier ou de Saint-Uze, dans la Drôme, ou bien dans le nord de l'Isère.

• La voiture du couple retrouvée accidentée

Le véhicule habituellement utilisé par le père pour se rendre au travail a été retrouvé accidenté ce mercredi, au nord de la Drôme, à une quarantaine de kilomètres de la maison familiale. Le couple avait également une résidence secondaire dans la région, ce qui a également incité les gendarmes à chercher la voiture disparue dans le département.

Selon des images de vidéosurveillance, un homme a été vu au volant de ce véhicule, mais l'identification formelle de Valentin n'est pas établie à ce stade sur les images.

• Une enquête ouverte

Une enquête a été ouverte pour assassinats par le parquet de Bourgoin-Jallieu, qui s'en est dessaisi ce vendredi au profit du parquet de Grenoble. Elle est désormais confiée à la section de recherches de gendarmerie de Grenoble.

D'après Daniel Gaude, le maire du village de Châteauvilain, qui compte environ 800 habitants, la famille vivait là depuis une quinzaine d'années et était "très bien intégrée". "Pour moi, c'est incompréhensible (...). Je les connaissais bien, je ne peux en dire que du bien", a-t-il dit.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Raphaël Nedilko, enquêteur judiciaire : "La mort est quelque chose qui ne me fait pas peur"