Publicité

Intégration dans le vestiaire, consignes de Luis Enrique, rêve d'Euro: comment Barcola a marqué des points au PSG

C'était le 28 novembre dernier et pourtant, cela semble désormais si loin tant la situation s'est inversée depuis. Ce jour-là, le PSG affronte Newcastle en Ligue des champions (1-1). Alors que Paris est mené 1-0, Luis Enrique fait entrer Bradley Barcola peu après l'heure de jeu. Très actif, l'ancien Lyonnais a provoqué de nombreuses situations mais a manqué de justesse face au but: le début d'une période de critiques assez dures envers le joueur de 21 ans seulement.

Le déclic qu'il fallait pour que Bradley Barcola se remobilise? Deux mois plus tard, les discours ne sont plus du tout les mêmes sur celui qui est arrivé au PSG cet été pour 45 millions d'euros, avec l'étiquette d'un grand espoir du football français. Après Newcastle, l'ailier n'a pas douté mais il s'est totalement réveillé, en prenant conscience des attentes placées en lui, à la hauteur de son talent.

La confiance de Luis Enrique

Après cet épisode, Barcola a été très soutenu en interne. Notamment par son entraîneur, qui a aussi fait savoir son soutien publiquement. "L’autre jour j’ai regardé sur Youtube une vidéo sur Michael Jordan. Il disait qu’il avait raté 9.000 tirs dans sa carrière. Celui qui ne rate jamais ne peut pas jouer au plus haut niveau. L’important, c’est d’oser. Alors bravo Barcola. C’est une merveille de l’avoir dans l’équipe", insistait Luis Enrique le 2 décembre face à la presse. Après la victoire contre Lens, il le qualifiait de "superbe" et "inarrêtable".

Signe de la confiance placée en lui par le technicien espagnol, qui voulait absolument le recrutement du joueur l'été dernier, comme révélé par RMC Sport. L'attaquant sortait alors d'une saison pleine à Lyon, avec 31 matchs dont 20 en tant que titulaire pour sept buts et neuf passes décisives. Au quotidien, Luis Enrique incite Bradley Barcola à oser plus, à ne pas hésiter à jouer le un contre un - exercice sur lequel Barcola a montré de grandes qualités, à Lyon et maintenant à Paris - et à ne pas se poser de barrières offensivement. A l'aise à gauche comme à droite, complet, le joueur offre beaucoup de possibilités à son coach. Surtout qu'il a déjà prouvé sa capacité à marquer, contre Nantes ou Lens par exemple.

L'échange avec Dembélé et Mbappé

En interne, son état d'esprit est loué et son attitude jugée irréprochable. Le staff l'apprécie mais ses coéquipiers aussi. Bradley Barcola s'entend bien avec Ethan Mbappé, est également proche de Warren Zaïre-Emery, avec qui il partage le même agent. Lui ressent la confiance de ses camarades et au sein de l'équipe, il a su se faire une place par le travail et dans la discrétion.

Ses coéquipiers l'ont bien intégré, notamment les cadres. Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé ont par exemple échangé avec lui, après le rassemblement de l'équipe de France au mois d’octobre.

Les Bleus, Bradley Barcola y pense. En tout cas il travaille dur pour pouvoir, à terme, rejoindre l'équipe de France A. secrètement il rêve de l'Euro, dans moins de cinq mois. Si ça n'arrive pas, il poursuivra ses efforts dans l'espoir de disputer les Jeux olympiques de Paris 2024 avec les Bleuets de Thierry Henry. Même si le voir présélectionné par Didier Deschamps ne serait pas une surprise, tant il enchaîne les titularisations et entrées en jeu d'importance depuis décembre.

Article original publié sur RMC Sport