Publicité

Indice UEFA: la France creuse encore l’écart sur les Pays-Bas malgré un jeudi compliqué

Un sérieux coup de froid après l’état de grâce. La France a perdu trois de ses représentants en Coupe d’Europe jeudi. Lens (battu à Fribourg), Rennes (malgré sa victoire insuffisante contre l’AC Milan) et Toulouse (qui a fait vaciller le Benfica) se sont arrêtés au stade des 16es de finale de la Ligue Europa, laissant Marseille, tombeur du Shakhtar Donetsk, comme dernière équipe française dans la compétition. Avec le PSG, vainqueur de la Real Sociedad en 8e de finale aller de la Ligue des champions (2-0), et Lille, qualifié en 8e de finale de la Conference League, il ne reste plus que trois clubs français sur la scène continentale.

Malgré ce jeudi noir, la France a tout de même accru son avance sur les Pays-Bas à la cinquième place de l’indice UEFA. Elle compte ainsi 63.831 points, contre 61.100 pour les Pays-Bas qui ont également perdu une équipe jeudi (le Feyenoord éliminé aux tirs au but contre l’AS Rome). Il ne reste plus que deux clubs néerlandais en Europe (le PSV en Ligue des champions et l’Ajax en Conference League).

Si la France a un petit matelas d’avance, la prudence reste de mise puisque ses points resteront divisés par six (comme son nombre de représentants en début de saison) pour la suite de la saison. Ils le seront seulement par cinq pour les Pays-Bas. La cinquième place est vitale pour les clubs français en vue du nouveau format des Coupes d’Europe la saison prochaine. Elle offre en effet quatre places en C1 (trois directes et une en barrages), deux en Ligue Europa (la 5e place et le vainqueur de la Coupe de France) et une en Conference League.

Les Français ont en revanche vu s’éloigner la perspective de récupérer un cinquième billet pour la Ligue des champions, qui comptera 36 équipes, au lieu de 32 actuellement la saison prochaine. Si l'un de ces billets supplémentaires est déjà attribué à la France, en récompense de sa 5e place (si le classement de l’indice UEFA reste en l’état), deux des trois autres tickets récompenseront les nations les plus performantes lors de la saison précédente. En clair, les deux pays ayant terminé aux deux premières places à l'indice UEFA sur la seule saison 2023-2024 récupéreront un strapontin de plus pour la Ligue des champions 2024-2025. Avec seulement trois équipes en lice sur six, la France ne fait plus le poids face aux grosses nations comme l’Italie qui a encore ses sept représentants, l’Angleterre (6/8), l’Allemagne (5/7) ou l’Espagne (5/8).

Article original publié sur RMC Sport