Inculpation d'Alec Baldwin: pour la famille de la victime, il y a eu "mépris de la vie humaine"

Inculpation d'Alec Baldwin: pour la famille de la victime, il y a eu "mépris de la vie humaine"
L'acteur américain Alec Baldwin, le 12 avril 2019 lors d'une soirée à New York (Etats-Unis) - Angela Weiss © 2019 AFP
L'acteur américain Alec Baldwin, le 12 avril 2019 lors d'une soirée à New York (Etats-Unis) - Angela Weiss © 2019 AFP

L'annonce, jeudi, de l'inculpation prochaine d'Alec Baldwin pour homicide involontaire a été accueillie avec soulagement par la famille de Halyna Hutchins. Selon Sky News, les proches de la défunte ont dénoncé "un mépris conscient pour la vie humaine".

Le 21 octrobre 2021, lors du tournage du film Rust dans un ranch du Nouveau-Mexique, Alec Baldwin avait actionné une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, et blessé le réalisateur Joel Souza.

Une longue enquête s'en est suivi, aboutissant jeudi à l'annonce de l'inculpation d'Alec Baldwin et de l'armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed, qui avait manipulé l'arme. L'adjoint à la réalisation David Halls, qui lui avait remis l'arme en l'informant qu'elle n'était pas dangereuse, plaide coupable de négligence lors de l'utilisation d'une arme mortelle.

"Nous soutenons ces accusations"

"Nous voulons remercier le shérif de Santa Fe et la procureure d'avoir conclu une enquête minutieuse et déterminé que les accusations d'homicide involontaire sont justifiées dans l'affaire du meurtre de Halyna Hutchins, avec un mépris conscient de la vie humaine."

Ils ajoutent espérer que le système judiciaire "tiendra pour responsables ceux qui ne respectent pas la loi": "Notre enquête indépendante a elle aussi déterminé que des charges étiaent justifiées. Le fait que, au Nouveau-Mexique, personne ne soit au-dessus des lois réconforte la famille." Ils concluent: "Nous soutenons ces accusations et nous coopérerons avec la procureure."

Les avocats montent au créneau

Les chefs d'inculpations seront formellement déposés "d'ici la fin du mois", a affirmé la procureure. S'ils sont condamnés, Alec Baldwin et Hannah Gutierrez-Reed risquent jusqu'à 18 mois de prison. L'avocat de l'acteur, Luke Nikas, a immédiatiement réagi à l'annonce de la procureure pour dénoncer une "terrible erreur judiciaire":

"M. Baldwin n'avait aucune raison de penser qu'une balle réelle se trouvait dans l'arme, ou nulle part ailleurs sur le lieu de tournage", a-t-il assuré. "Il s'en remettait aux professionnels avec qui il travaillait, qui lui avaient assuré qu'il n'y avait pas de balles réelles dans le pistolet. Nous combatterons ces charges, et nous gagnerons."

Même volonté du côté des avocats de Hannah Gutierrez-Reed, toujours d'après Sky News: "Ces charges sont le fruit d'une enquête très incomplète et d'une incompréhension des faits. Nous comptons mettre au jour toute la vérité et croyons que Hannah sera exonérée de toute faute par un jury."

Alec Baldwin a toujours dit qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive. L'acteur de 64 ans, notamment connu pour la série 30 Rock, a aussi maintenu ne pas avoir actionné la détente, une affirmation mise en doute par des experts.

En août dernier, il avait dit s'attendre à ce que personne ne soit inculpé, indiquant à la chaîne CNN avoir embauché un détective privé pour établir les responsabilités dans cette affaire.

Affaire tentaculaire

L'enquête de police s'est notamment attachée à déterminer comment des munitions réelles avaient pu se trouver sur le tournage, ce qui est en théorie formellement interdit, précisément pour éviter des accidents. Les policiers ont conclu que l'armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed, avait mis la munition dans l'arme utilisée par Alec Baldwin, au lieu d'une balle factice.

En outre, Sky News rapportait en novembre qu'un procès au civil intenté par Mamie Mitchell, responsable du bon déroulé du tournage, visait Alec Baldwin, Hannah Gutierrez Reed et David Halls, l'assistant-réalisateur qui a donné le pistolet à l'acteur.

Alec Baldwin faisait également l'objet de poursuites au civil intentées par la famille de Halyna Hutchins. Un accord, dont le montant n'a pas été divulgué, avait été annoncé en octobre. Le tournage doit reprendre cette année.

Article original publié sur BFMTV.com