Inégalités. Ce que la pandémie va coûter aux femmes aux États-Unis

·1 min de lecture

L’économiste Michael Madowitz a estimé le coût de la pandémie de Covid-19 subi par les femmes. Avec un impact sur leur carrière et sur leur retraite, cela représente une perte de 600 000 dollars en moyenne, pour chaque femme qui a un emploi. L’hebdomadaire américain Newsweek place le sujet en une de son édition datée du 7 juin 2021.

La pandémie de Covid-19 va représenter une perte de près de 600 000 dollars dans la vie des femmes qui travaillent, estime une étude affichée en une de Newsweek. Entre l’accumulation de toutes les pertes liées aux départs pour s’occuper du foyer, les non-cotisations et les opportunités manquées, la pandémie a généré une perte individuelle et collective pour les femmes. Le Bureau national de recherche économique des États-Unis calcule qu’il faudra vingt ans pour revenir à l’écart salarial pré-pandémie qui était déjà, rappelons-le, loin d’être brillant.

Nombreux sacrifices

Aux États-Unis, quatre femmes sur dix ont arrêté de travailler ou réduit leur temps de travail, “soit en raison de licenciements dans les secteurs qui emploient beaucoup de femmes et qui ont été durement frappés par le virus, soit parce qu’elles ont dû arrêter de travailler pour s’occuper de leurs enfants suite à la fermeture des crèches et des écoles”, explique l’hebdomadaire américain. Une régression inédite avec un taux d’emploi féminin en 2021 équivalant à celui de 1988.

À lire aussi: Inégalités. Silvia Federici, le travail ménager et le “capitalisme patriarcal”

Cette perte sèche de revenus entraîne une dépendance accrue au

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles