En images : le Brésil endeuillé pleure son roi Pelé

© REUTERS

Les larmes vont être difficiles à sécher au Brésil. Pelé, joueur de football légendaire, est mort jeudi à 82 ans à l’hôpital Albert-Einstein de São Paulo, où il était soigné pour un cancer. Ces derniers jours, ses proches avaient fait savoir avec tristesse que son état de santé s’était fortement dégradé. Après l’annonce de son décès, les hommages se sont multipliés à travers le monde, entre dirigeants politiques et sportifs internationaux. Mais c’est avant tout sur les terres du footballeur que le chagrin est immense.

À lire aussi «Le Jeu. Le Roi. L'Eternité» : Emmanuel Macron rend hommage à Pelé

Jeudi, le Christ rédempteur, qui surplombe Rio De Janeiro a été éclairé aux couleurs du Brésil, hommage à sa longue carrière sous le maillot de l’équipe nationale. Le pays a annoncé trois jours de deuil national.

Dans la ville de Santos, où Pelé a évolué en club de 1956 à 1974, l’émotion était forte. De nombreux supporters, maillot du mythique numéro 10 sur le dos, n’ont pu retenir leurs larmes alors qu’ils faisaient leurs premiers adieux à leur idole. Une veillée funèbre, ouverte au public, aura lieu lundi et durera 24 heures, au stade du Santos FC. Cette ville portuaire située à 80 km de Sao Paulo est particulièrement marquée par celui qui lui a offert tant d’émotions sportives. Elle a, pour honorer sa mémoire, décrété 7 jours de deuil. C’est dans cette même ville que se dérouleront mardi les obsèques du joueur, dans l’intimité.


Lire la suite sur ParisMatch