Sans illumination, plusieurs dates: comment les Ukrainiens comptent fêter Noël cette année

Une femme déblayant une rue à Kiev, le 25 novembre 2022. - Bulent Kilic
Une femme déblayant une rue à Kiev, le 25 novembre 2022. - Bulent Kilic

"Nous ne pouvons pas laisser Poutine nous voler notre Noël". Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, n'a pas caché son déterminisme à l'approche de la fin de l'année et alors que son pays est en guerre depuis neuf mois contre la Russie.

Un conflit qui touche surtout l'est du pays mais qui n'épargne aucun Ukrainien alors que les fêtes approchent. "Personne ne va annuler le Nouvel An et Noël, et il devrait y avoir une atmosphère de Nouvel An", a encore déclaré le maire de Kiev à l'agence de presse ukrainienne RBC, des propos rapportés par CNN.

Des sapins mais pas de guirlande électrique à Kiev

L'édile, qui redoute comme toutes les autres autorités ukrainiennes de nouvelles frappes russes, a dans le même temps confirmé que Noël sera célébré dans les rues de sa ville. Ainsi, des sapins de Noël seront érigés dans la capitale ukrainienne mais sans la moindre guirlande lumineuse. De la même manière, les illuminations ne seront pas de la partie cette année à Kiev à cause de la guerre.

Le responsable de Yasno, la compagnie d'électricité en Ukraine, a en effet expliqué le réseau électrique a du mal à gérer le quotidien des Ukrainiens après les dernières attaques de Moscou. Plusieurs millions d'Ukrainiens ont subi des coupures d'électricité ces dernières semaines après plusieurs frappes visant les infrastructures énergétiques du pays.

En outre, aucun rassemblement de quelque nature que ce soit n'est autorisé cette année en raison de la loi martiale, toujours en vigueur depuis le 24 février dernier.

Deux Noëls au choix

Noël n'a pas la même signification pour tous. Ni la même date d'ailleurs. Aussi les Ukrainiens célèbre habituellement la naissance de Jésus le 7 janvier selon le calendrier grégorien, le même que celui de l'Église orthodoxe de Russie.

En cette année si particulière pour le peuple ukrainien, l'Église orthodoxe d'Ukraine a choisi de se détacher de celle du patriarche Kirill qui a soutenu l'invasion russe. Elle offre donc la possibilité aux Ukrainiens de fêter Noël le 25 décembre s'ils le souhaitent. Une mesure pas si nouvelle que ça.

"Depuis quelques années, le Noël catholique a été ajouté au Noël orthodoxe", précise Alexander Query, correspondant pour BFMTV à Kiev. Une décision prise dans le cadre d'une "politique de dé-russification dans les années 2017-2018".

En outre, le soir du Nouvel An a également son importance puisque c'est à ce moment-là que sont offerts les cadeaux dans les foyers ukrainiens. Jérôme Pellistrandi, consultant Défense BFMTV, souligne l'importance du "volet familial" de cette période de fêtes "alors que des centaines de milliers de soldats sont au front".

De là à imaginer une trêve au cours de cette période? "Cela paraît très très long d'espérer une trêve de la nuit du 24 décembre au matin du 7 janvier", juge Patrick Sauce, éditorialiste politique internationale de BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com