Icône. Le Kenya pleure “Mama Sarah”, la grand-mère de Barack Obama

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Lundi 29 mars, Sarah Obama est morte d’une infection thoracique à l’âge de 99 ans. Elle était la grand-mère de cœur de Barack Obama mais aussi l’icône d’une nation. La presse kényane se fait l’écho de l’émotion qui traverse le pays.

“Adieu Sarah Obama, la grand-mère la plus connue du Kenya”, clame le journal kényan Daily Nation. “Sarah Obama tire sa révérence”, ajoute aussi, solennellement, The Standard. En plus d’être la grand-mère de Barack Obama, elle était, du haut de ses 99 ans, la matriarche d’une nation entière. Même si le lien qui les unit n’est pas biologique – elle est la seconde femme de son grand-père (ou la troisième, selon les sources) – elle a incarné les racines kényanes de l’ancien président américain.

À lire aussi: Rencontre. Barack Obama : “La narration et la littérature sont plus essentielles que jamais”

Après sa mort, lundi 29 mars, des suites d’une infection thoracique, Barack Obama a rendu hommage dans un communiqué à celle qu’il surnomme affectueusement “Mama Sarah” ou “Granny” :

Lorsque je suis allé pour la première fois au Kenya [à l’âge de 27 ans] pour en savoir plus sur mon héritage et sur mon père, qui était déjà mort à ce moment-là, c’est Granny qui a servi de pont vers le passé. Ses histoires ont aidé à combler un vide dans mon cœur.”

Si le pays tout entier pleure Sarah Obama, c’est que chacun et en particulier chacune peut se retrouver dans sa trajectoire de vie. Née en 1922 dans la province de Nyanza, sur les rives du lac Victoria, “elle a été mariée à un homme

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :