Un homme poignardé par deux adolescents qui voulaient voler sa PS5

·2 min de lecture
Le mobile du crime serait une PS5. (Photo : Phil Barker/Future Publishing via Getty Images via Getty Images)

Un homme de 28 ans a été hospitalisé dans un état grave à Lille après avoir reçu une dizaine de coups de couteau. Les principaux suspects sont deux mineurs âgés de 15 ans, alors que les premiers éléments semblent indiquer qu’un vol de Playstation 5 serait à l’origine de l’altercation.

Poignardé pour une PlayStation 5 ? Ce vendredi 29 janvier à Arras (Pas-de-Calais), un homme âgé de 28 ans a été violemment agressé à l’arme blanche à son domicile. Transporté en urgence au centre hospitalier de Lille après avoir “reçu une dizaine de coups de couteau au thorax et à l’abdomen”, il était toujours dans le coma ce lundi d’après Ouest France, qui indique que son pronostic vital reste engagé.

Reprenant des informations de La Voix du Nord, le quotidien régional du Grand Ouest précise que deux adolescents âgés de 15 ans ont été interpellés et placés en garde à vue suite à cette agression. Soupçonnés d’avoir asséné les coups de couteau à la victime, ils auraient préalablement, selon les premiers éléments de l’enquête, tenté de voler la PS5 appartenant à cette dernière.

La PS5 de la victime probablement emportée par les suspects

La dernière console de jeux de Sony, sortie fin 2020 mais toujours en rupture de stock, aurait donc constitué le mobile du crime. D’après les informations de La Voix du Nord relayées par Ouest France, les deux adolescents auraient voulu s’emparer de la précieuse machine, mais son propriétaire aurait tenté de se défendre. C’est à ce moment qu’il aurait été poignardé par les deux jeunes.

Le quotidien régional précise que la PS5 en question avait disparu de l’appartement de la victime à l’arrivée des secours, et que la console a probablement été emportée par les deux suspects. Alors qu’une information judiciaire va être ouverte par le pôle judiciaire de Béthune, ces derniers devraient selon Ouest France “être mis en examen et écroués en détention provisoire ou dans un centre éducatif fermé”.

Ce contenu peut également vous intéresser :