Publicité

Hausse des prix de l'électricité: pour Xavier Bertrand, "c'est l'impôt Attal"

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, également chargé de l'énergie, a annoncé ce dimanche 21 janvier qu'à partir du 1er février, les prix de l'électricité augmenteront de 8,6% à 9,8%, actant la fin du bouclier tarifaire. Une annonce sur laquelle est revenue le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand ce lundi sur BFMTV-RMC.

"C'est l'impôt Attal", affirme-t-il, soulignant qu'il ne s'agit "que de la moitié du chemin" et qu'il y aura "la deuxième couche l'an prochain".

"Le Premier ministre en prenant ses fonctions peut nous faire tous les discours qu'il veut sur la baisse des impôts sur les classes moyennes. [...] La vérité est qu'on prend beaucoup plus aux Français tout de suite que ce que l'on rendra peut être aux Français demain", estime Xavier Bertrand.

"Ils sont déconnectés"

Combinant cette question du pouvoir d'achat, "le problème numéro 1" à la colère actuelle des agriculteurs, il estime que le gouvernement "ne comprend pas ce qui se passe dans le pays" faisant un parallèle avec le mouvement des gilets jaunes.

Pour lui, "on met aux Français la tête sous l'eau" et il est "temps que la politique revienne à taille humaine, à taille concrète".

L'ancien ministre du Travail estime que le gouvernement "est en train de semer les graines de la colère" et craint que la manifestation de la colère des agriculteurs ne s'agrège avec d'autres.

"Ce n’est pas un gouvernement pour les gens qui ont des problèmes", déclare-t-il. "Ils sont déconnectés, ils ne se rendent pas comptent".

Article original publié sur BFMTV.com