Publicité

Guerre en Ukraine: des volontaires pro-Kiev en Russie exhortent les civils à quitter Belgorod et Koursk

Des volontaires russes combattants pour l'Ukraine ont annoncé ce mercredi 13 mars des frappes sur deux grandes villes russes situées près de la frontière ukrainienne et exhorté les civils à quitter ces localités.

"Nous sommes contraints de frapper les positions militaires stationnées dans les villes de Belgorod et de Koursk", ont déclaré trois unités combattantes pro-Kiev sur Telegram. "Pour éviter les pertes civiles, nous appelons tout le monde à quitter ces villes immédiatement", ont-elles poursuivi.

"Pour éviter les pertes civiles, nous appelons tout le monde à quitter ces villes immédiatement", ont-elles poursuivi.

Certaines écoles fermées

Cette déclaration survient au lendemain d'incursions dans les régions frontalières de Belgorod et Koursk, revendiquées par ces unités et que le ministère russe de la Défense a dit avoir "repoussées".

Toutefois, un membre de la défense territoriale a été tué et dix civils blessés dans l'incursion dans la région de Belgorod, avait indiqué son gouverneur russe.

Dans la région de Koursk, la "Légion Liberté de la Russie", à l'origine de précédentes incursions armées, avait revendiqué mardi la capture du village frontalier de Tiotkino. Ces combattants, qui se disent russes, avaient annoncé avoir "détruit" un blindé russe et que les forces de Moscou avaient "quitté rapidement" le village en laissant derrière elles des armes lourdes.

Les autorités régionales russes avaient alors ordonné la fermeture des écoles de la ville de Koursk "en raison des récents évènements", selon le maire Igor Koutsak.

Article original publié sur BFMTV.com