Publicité

Guerre Israël-Hamas : Netanyahu déclare que "personne ne les arrêtera"

"Personne ne nous arrêtera, ni La Haye, ni l'Axe du Mal, ni personne d'autre", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ce samedi 13 janvier à la veille du cap des cent jours de guerre.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu samedi que "personne" n'arrêterait son pays dans la guerre engagée dans la bande de Gaza en représailles à l'attaque sanglante menée par le Hamas le 7 octobre.

"Personne ne nous arrêtera, ni La Haye, ni l'Axe du Mal, ni personne d'autre", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv, en référence notamment à la requête de l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) accusant Israël d'acte génocidaire dans la bande de Gaza.

"Le danger existe"

Il a assuré que les opérations militaires avaient déjà permis d'"éliminer la plupart des bataillons du Hamas" dans le territoire palestinien dirigé par le mouvement islamiste.

Par ailleurs, au sujet de la question des Palestiniens déplacés du fait des combats - quelque 1,9 million de personnes sur les 2,4 millions de Gazaouis selon l'ONU -, Benjamin Netanyahu a indiqué qu'"il existe une loi internationale et elle dit une chose simple: vous déplacez une population et vous ne la faites pas revenir tant que le danger existe. Et le danger existe".

La guerre à Gaza a tué depuis le 7 octobre 23.843 personnes, en majorité des femmes et des mineurs, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L'Ukraine, "priorité de la France" malgré la crise au Proche-Orient