Publicité

Guerre Israël-Hamas: le footballeur israélien arrêté en Turquie pour incitation à la haine remis en liberté

Le joueur israélien du club de football d'Antalya, dans le sud de la Turquie, arrêté dimanche pour incitation à la haine, a été remis en liberté lundi dans l'attente de son procès, rapporte l'agence de presse DHA-Sports. Lors d'un match du championnat de première division turque, Sagiv Jehezkel, 28 ans, avait arboré un bandage au poignet sur lequel était écrit "100 jours. 07/10" - marquant la date des massacres commis par le Hamas palestinien dans le sud d'Israël, et le début de la guerre à Gaza.
"Je n'ai rien fait pour provoquer qui que ce soit. Je ne suis pas pro-guerre. Il y a des Israéliens retenus en otages à Gaza", s'est-il défendu lors de son interrogatoire, selon la chaîne de télévision privée NTV.

Basaksehir lance une enquête disciplinaire contre Eden Karzev

Un second joueur israélien, Eden Karzev, se retrouve dans l'oeil du cyclone lundi en Turquie pour avoir brandi sur Instagram un panneau disant en anglais: "100 - Ramenez les à la maison MAINTENANT", en référence aux otages. Le club stambouliote de Basaksehir, connu pour sa proximité avec la présidence turque, a annoncé une enquête disciplinaire contre son joueur Eden Karzev après cette publication. NTV affirme qu'Israël a envoyé un avion spécial pour récupérer Sagiv Jehezkel et le ramener au pays. Les autorités israéliennes avaient appelé leurs ressortissants à quitter la Turquie dès le début de la guerre à Gaza en raison du très fort sentiment pro-palestinien dans le pays.

Article original publié sur RMC Sport