Publicité

Grippes aviaire: près de 1.000 phoques et otaries retrouvés morts au Brésil

La grippe aviaire s'attaque aussi aux animaux marins. Au Brésil, près de 1.000 phoques et otaries en sont morts, rapporte l'agence Reuters ce lundi 11 décembre. Précisément, 942 individus ont été victimes de l'influenza aviaire dans l'État de Rio Grande do Sul. Un précédent bilan, fin octobre, faisait état de 500 individus retrouvés morts.

Les carcasses des animaux doivent être enterrées ou incinérées pour éviter la contamination, tandis que les spécimens malades doivent être euthanasiés, selon l'océanographe brésilien Silvina Botta, cité par Reuters.

148 foyers dans le pays

La contagion chez les mammifères marins semble avoir commencé au Pérou, puis avoir fait le tour du continent sud-américain, touchant la faune sauvage au Chili, en Argentine, en Uruguay et maintenant au Brésil.

Le ministère brésilien de l'agriculture a signalé 148 foyers de grippe aviaire dans le pays, principalement le long de la côte, déclarant une urgence sanitaire pour contenir la maladie, qui, selon lui, "n'est pas encore considérée comme endémique au Brésil".

Le Brésil maintient donc son statut de pays "indemne de la maladie", car "aucune production commerciale (de volailles, NDLR) n'a été affectée" jusqu'à présent, selon le gouvernement.

En France, le niveau de risque lié à la grippe aviaire sur le territoire métropolitain français a été relevé le 5 décembre de "modéré" à "élevé" après la détection de "plusieurs foyers".

Article original publié sur BFMTV.com