Publicité

Grippe, Covid, bronchiolite: des virus en baisse mais toujours très présents en France

L'épidémie de grippe saisonnière continue d'affecter la quasi totalité de la métropole et une partie de l'Outremer, le reflux de la bronchiolite se poursuit, quand le Covid-19 continue de circuler activement avec toutefois une baisse des hospitalisations notable.

Une circulation de la grippe sur une grande partie du territoire français. L'épidémie de grippe saisonnière continue d'affecter la quasi totalité de la métropole et une partie de l'Outremer, tandis que le reflux de la bronchiolite se poursuit, a indiqué ce mercredi 17 janvier l'agence de santé publique.

La semaine du 8 au 14 janvier a été marquée par une circulation des virus grippaux restant "à un niveau élevé, malgré une diminution des taux de positivité en ville et à l'hôpital", a résumé Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire sur les infections respiratoires aiguës.

À l'hôpital, les indicateurs aux urgences étaient en augmentation chez les seuls 0-4 ans, mais cette évolution "pourrait également s'observer dans les autres classes d'âge dans les semaines à venir", selon l'agence.

En métropole, seules la Bretagne et la Normandie ne sont pas encore pleinement affectées par l'épidémie de grippe. Elles devraient toutefois suivre, étant jusqu'alors en phase pré-épidémique.

Outremer, la Guyane et la Guadeloupe restent en phase épidémique, la Martinique demeurant en phase pré-épidémique. L'épidémie est finie à Mayotte.

La bronchiolite en diminution

Si la grippe reste très présente, la bronchiolite, qui touche essentiellement les bébés, continue à refluer.

"Les actes médicaux SOS Médecins, les passages aux urgences et les hospitalisations après passage pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans étaient en diminution" pour la sixième semaine, a relevé Santé publique France.

Si quatre régions de métropole demeurent affectées par la bronchiolite (Bourgogne-Franche-Comté, Corse, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur), sept ne sont plus considérées comme un terrain d'épidémie.

Covid: une circulation active mais en baisse

Quant au Covid-19, le virus continue de circuler activement, mais la baisse observée depuis plusieurs semaines s'est poursuivie, en médecine de ville et à l'hôpital.

Globalement, "la circulation des virus respiratoires rest(e) à un niveau élevé, malgré une diminution à l'hôpital observée pour le SARS-CoV-2 et le VRS", a noté l'agence sanitaire.

Dans ce contexte, en plus d'insister sur la vaccination des personnes les plus à risque contre la grippe et le Covid, Santé publique France a réitéré son appel à respecter "le port du masque en cas de symptômes, dans les lieux fréquentés et en présence de personnes vulnérables, le lavage des mains et l'aération régulière des lieux clos".

Un peu moins d'un tiers des Français de 65 ans et plus a reçu un rappel de vaccin anti-Covid depuis le démarrage de la campagne automnale. Et un tiers des vaccinations anti-Covid des seniors ont été faites en même temps que les vaccinations anti-grippe, depuis l'ouverture de cette deuxième campagne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Est-il encore temps de se faire vacciner contre la grippe? BFMTV répond à vos questions