Publicité

Un geste "spontané": Gabriel Attal revient sur la photo de chien qu'il a montrée à l'Assemblée

Dédramatiser une scène qui a fait beaucoup réagir. Le Premier ministre Gabriel Attal a été photographié en train de montrer le cliché d'un chien à plusieurs de ses collègues en pleine Assemblée nationale lundi 5 février, alors que le chef du gouvernement faisait face à sa première motion de censure. Il s'explique ce dimanche 11 février dans les colonnes du Parisien.

"Une surprise" faite par ses proches

Le Premier ministre indique que le chien sur la photo est le sien et qu'il lui appartient depuis encore peu de temps. "À l’occasion de ma nomination, ma famille m'a fait une surprise", dit-il.

Visiblement ravi de ce cadeau, le Premier ministre n'est pas avare en détails sur l'animal. C'est "une femelle, de la race chow-chow", indique-t-il.

"Comme elle court partout, je lui ai donné le nom de l'inventeur de la pile électrique, Volta", raconte encore le Premier ministre.

"Partager ce moment"

Concernant la scène survenue dans l'Assemblée, Gabriel Attal dit avoir reçu de la part de ses sœurs une photo de la jeune Volta dans son jardin, alors qu'il siégeait.

"Spontanément, j’ai voulu partager ce moment avec les ministres à côté de moi", assure-t-il simplement.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Désireux de désamorcer les critiques, il ajoute: "si je vous racontais ce que font certains membres de l’opposition pendant que je m’exprime à la tribune de l’Assemblée".

Rabroué dans l'hémicycle

Lundi 5 février, en plein débat dans l'hémicycle, Gabriel Attal est vu en train de montrer l'écran de son téléphone portable à ses ministres Rachida Dati, Prisca Thevenot et Marie Lebec. Le quotidien Libération révèle peu après qu'il s'agit d'une photo de chien.

Pendant cette séquence, le Premier ministre est rabroué par le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale Boris Vallaud. "Je vois que vous riez à cet instant (...) tout cela dans l'indifférence de votre absence d'écoute", s'agace-t-il en regardant le chef du gouvernement, visiblement peu attentif.

"Pendant que Boris Vallaud parle des morts au travail et des conditions de travail de nos concitoyens, Gabriel Attal montre à ses ministres une photo de son chien. Lunaire", déplore de son côté le député socialiste Inaki Echaniz sur son compte X.

Interrogé sur la réponse de Gabriel Attal ce dimanche sur France 3, Boris Vallaud ne se dit pas convaincu, jugeant le Premier ministre "un peu cabot".

Article original publié sur BFMTV.com