Gaza : ce qu'il faut savoir des frappes israéliennes visant le Jihad islamique

© Reuters / Mohammed Salem

Menés à travers l'enclave palestinienne de Gaza, les raids israéliens ont tué vendredi une dizaine de personnes, dont un chef du Jihad islamique. Selon l'armée israélienne, des sites islamiques, à l'instar d'une fabrication d'armes, ont été ciblés. Dans la nuit du vendredi au samedi, les forces israéliennes ont également dit avoir procédé à l'arrestation de 19 membres de l'organisation islamique. « L’ennemi a déclenché une guerre contre notre peuple et nous devons collectivement nous défendre et défendre notre peuple. Nous ne permettrons pas à la politique de notre ennemi de saper notre résistance », a réagi le Jihad islamique, groupe armé implanté sur ce territoire, via un communiqué.

Les représailles ne se sont pas faites attendre et, depuis, les échanges de tirs se poursuivent. Après une salve de plus de 100 roquettes vers le sol israélien, les brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique, ont prévenu qu’il ne s’agissait que d’une « première réponse ».

Une opération d'une semaine

Samedi, un porte-parole militaire israélien a annoncé que l'armée de l’État hébreu « se préparait à une opération d’une semaine » sur le territoire gouverné par le Hamas . Dans une déclaration télévisée, le Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, a qualifié le Jihad islamique de « supplétif de l’Iran qui veut détruire l’État d’Israël ». « Nous ferons tout ce qu’il faut pour défendre notre peuple », a-t-il affirmé.

Lire aussi - Qu'est-ce que la bande de Gaza ?

Israël a lancé l'opération, cett...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles