Publicité

Gaza: Netanyahu exhorte les soldats à "rester soudés" contre "les tentatives de mettre fin à la guerre"

Israël va persister dans son offensive contre le Hamas dans la bande de Gaza, y compris à Rafah dans le sud de l'enclave, malgré les pressions internationales, a déclaré ce jeudi 7 mars le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

"Il y a une pression internationale et elle augmente, mais particulièrement lorsque la pression internationale s'accroît, nous devons serrer les rangs, nous devons rester soudés contre les tentatives de mettre fin à la guerre", a dit Benjamin Netanyahu, en marge d'une cérémonie de remise de diplômes dans une école militaire.

Rafah, "le dernier bastion" du Hamas

L'armée israélienne va s'en prendre au Hamas dans toute la bande de Gaza, "y compris Rafah, le dernier bastion" du mouvement palestinien, a-t-il ajouté.

"Quiconque nous dit de ne pas agir à Rafah nous dit de perdre la guerre et cela ne se produira pas."

Alors que la guerre est entrée dans son sixième mois dans le territoire palestinien, assiégé et frappé par la famine, les espoirs de trêve s'éloignent.

Face au désastre humanitaire et au lourd bilan parmi la population civile, les États-Unis, le Qatar et l'Égypte espéraient arracher un accord sur une pause dans les combats avant le ramadan, le mois sacré du jeûne pour les musulmans, qui commence en début de semaine prochaine.

Mais la délégation du Hamas qui participait à ces discussions au Caire a quitté la capitale égyptienne pour des "consultations" avec la direction politique à Doha, a annoncé à l'AFP un haut responsable du mouvement islamiste.

"Les réponses initiales" fournies par Israël "ne répondent pas aux exigences minimales" formulées par le Hamas, a déclaré ce responsable. Les négociations "ne sont pas rompues" et les "divergences s'estompent", a toutefois souligné l'ambassadeur des États-Unis en Israël, Jack Lew.

Article original publié sur BFMTV.com