Publicité

Gaza: l'ONU prévient que la famine sévira dans le nord d'ici le mois de mai, sans mesures d'urgence

Un habitant sur deux dans la bande de Gaza connaît une situation alimentaire catastrophique, en particulier dans le nord où la famine sévira d'ici le mois de mai en l'absence de mesures "urgentes", ont prévenu ce lundi 18 mars les agences spécialisées de l'ONU.

La famine peut survenir "à n'importe quel moment"

Plus de 1,1 million de Gazaouis sont confrontés à "une situation de faim catastrophique", proche de la famine, "le nombre le plus élevé jamais enregistré" par l'ONU, qui se base sur le rapport du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) publié ce lundi. Dans le dernier rapport IPC publié en décembre, le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) considéraient la famine comme "probable" d'ici la fin mai dans le nord de la bande de Gaza. Elles estiment désormais qu'elle y surviendra "à n'importe quel moment entre maintenant et mai" si rien n'est fait pour l'empêcher.

Le constat est particulièrement critique pour les habitants du nord de la bande de Gaza. "Sans changements dans l'accès à l'aide humanitaire, la famine arrive", prévient la directrice générale adjointe de la FAO, Berth Bechdol, dans un entretien à l'AFP. "Il est possible qu'elle sévisse déjà dans le nord, mais nous n'avons toujours pas été en mesure de le vérifier", faute d'accès aux territoires concernés, relève-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com