Publicité

Gaza: l'ensemble de la cargaison du premier bateau d'aide arrivé sur place a été déchargé

La cargaison du premier bateau d'aide humanitaire, arrivé vendredi 15 mars dans la bande de Gaza depuis Chypre, a été déchargée et va pouvoir être distribuée à la population menacée de famine après plus de cinq mois de guerre, a indiqué ce samedi 16 mars l'ONG Open Arms, en charge de l'opération.

"Toute la cargaison a été déchargée et est en train d'être préparée en vue de sa distribution à Gaza", a indiqué World Central Kitchen dans un communiqué transmis à l'AFP.

Un premier bateau de l'ONG espagnole Open Arms, remorquant une barge chargée de 200 tonnes de vivres pour la population de Gaza affamée par plus de cinq mois de guerre, est arrivé vendredi sur la côte du territoire palestinien.

La crainte d'une famine

L'ONU redoute une famine généralisée dans le territoire palestinien, notamment dans le nord, déchiré par la guerre et difficilement accessible.

Une course contre la montre est engagée pour tenter d'acheminer davantage d'aide humanitaire. Celle-ci arrive principalement depuis l'Égypte via Rafah, après avoir été inspectée par Israël, mais reste très insuffisante au regard des besoins immenses des 2,4 millions d'habitants de la bande de Gaza.

Face à l'urgence humanitaire, plusieurs pays ont commencé à organiser des parachutages ou un couloir maritime depuis Chypre, mais tous soulignent que ces voies ne peuvent se substituer aux routes terrestres. Parti mardi de Chypre, le bateau d'Open Arms transportait 300.000 repas concoctés par l'ONG américaine World Central Kitchen.

Une nouvelle trêve en négociations

Cette première livraison intervient alors que le Hamas semble avoir infléchi sa position en vue d'une trêve. Le mouvement islamiste palestinien, qui exigeait jusqu'ici d'Israël un cessez-le-feu définitif avant tout accord sur une libération des otages retenus à Gaza, s'est dit prêt à une trêve de six semaines associée à un échange d'otages contre des prisonniers palestiniens.

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ensuite annoncé qu'une délégation israélienne allait se rendre au Qatar dans le cadre des négociations autour de cet échange, sans préciser quand.

La proposition du Hamas "est, dans les grandes lignes, compatible avec les principes de l'accord sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois", a estimé John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale des États-Unis.

Article original publié sur BFMTV.com