Publicité

Gaza : Israël va envoyer une délégation à Washington pour discuter d'une offensive terrestre à Rafah

Alors que Joe Biden considère que toute offensive israélienne à Rafah serait "une erreur", une délégation va se rendre à Washington à la demande du président américain.

Joe Biden estime qu'une offensive terrestre majeure de l'armée israélienne à Rafah serait "une erreur", et il a dit au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu être "profondément inquiet" à ce sujet, a déclaré ce lundi 18 mars son conseiller à la sécurité nationale.

Lors de l'échange que les deux dirigeants ont eu lundi, le président américain a demandé l'envoi aux États-Unis d'une délégation israélienne pour discuter de ce projet d'offensive, et le chef du gouvernement israélien a accepté, a précisé Jake Sullivan lors d'une conférence de presse.

Des "victimes innocentes"

Une opération militaire d'envergure contre Rafah, à la frontière avec l'Egypte, "conduirait à plus de victimes innocentes, aggraverait la situation humanitaire déjà grave, renforcerait l'anarchie à Gaza et isolerait encore plus Israël" sur la scène internationale, a dit le conseiller.

La discussion de la délégation doit aussi porter sur la possibilité d'une "autre approche" visant à frapper le Hamas à Rafah sans passer par une offensive terrestre majeure, selon lui.

Jake Sullivan a indiqué s'attendre à ce qu'Israël s'abstienne de lancer une opération à Rafah avant que cette discussion à Washington n'ait lieu.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre Israël-Hamas : Israël mène une opération sur l'hôpital al-Chifa