Publicité

Gaza: le chef de l'ONU "condamne les événements qui ont conduit à la mort de civils lors d'une distribution d'aide

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres "condamne" les événements qui ont conduit jeudi à la mort d'une centaine de personnes selon le Hamas lors d'une distribution d'aide alimentaire qui a tourné au cauchemar à Gaza, a indiqué son porte-parole.

"Nous ne savons pas exactement ce qui s'est passé. Mais que ces gens aient été tués par des tirs israéliens, qu'ils aient été écrasés par la foule, ou renversés par des camions, ce sont des actes de violence, d'une certaine manière, liés à ce conflit", a déclaré Stéphane Dujarric, décrivant des morts dans des "circonstances horribles".

"Les civils désespérés de Gaza ont besoin d'une aide urgente"

"Je suis choqué d'apprendre que lors d'un nouvel épisode de la guerre à Gaza, 100 personnes qui faisaient la queue pour obtenir de l'aide humanitaire ont été tuées", a déclaré de son côté Antonio Guterres lors d'une conférence de presse à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, petit pays des Caraïbes.

Son porte-parole a précisé qu'il n'y avait pas de présence de l'ONU lors de cette distribution d'aide.

"Les civils désespérés de Gaza ont besoin d'une aide urgente, y compris ceux assiégés dans le nord où les Nations unies n'ont pas pu apporter d'aide depuis plus qu'une semaine", a-t-il noté, répétant l'appel d'Antonio Guterres à un cessez-le-feu immédiat.

Le secrétaire général est d'autre part "atterré par le bilan humain tragique du conflit à Gaza, qui aurait désormais fait plus de 30.000 morts et 70.000 blessés", a-t-il déclaré. "Tragiquement, un nombre inconnu de personnes sont sous les décombres".

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque lancée par des commandos du Hamas. En riposte, Israël a juré d'"anéantir" le Hamas et a lancé une offensive militaire qui a fait plus de 30.000 morts, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Article original publié sur BFMTV.com