Gafa : la Société des droits voisins de la presse en ordre de marche

·1 min de lecture
Jean-Marie Cavada, ancien député européen et ex-journaliste notamment connu pour l’émission de débat La Marche du siècle, sera le président du conseil d'administration de la DVP.
Jean-Marie Cavada, ancien député européen et ex-journaliste notamment connu pour l’émission de débat La Marche du siècle, sera le président du conseil d'administration de la DVP.

Face à Google, Facebook et aux autres plateformes numériques, il existe désormais une force de frappe française. Elle regroupe de grands noms de l?audiovisuel public et privé (France Télévisions, M6, Altice Media), de la presse (L?Équipe, Le Canard enchaîné, Prisma Media, CMI, mais aussi Le Point), des agences de presse (AFP et MaxPPP pour la photo) et beaucoup d?autres. Après une assemblée générale constitutive tenue mardi après-midi, le premier organisme de gestion collective en France dédié à la gestion des droits voisins des éditeurs et des agences de presse a été créé. Son nom ? Société des droits voisins de la presse (DVP). Son objectif : obtenir, sur le modèle de la Sacem qui a fait ses preuves, une juste rémunération des plateformes pour les contenus de ses membres qu?elles exploitent aujourd?hui sans les payer. La Sacem assurera la gestion de la DVP.

À LIRE AUSSIQuand Google s?essuie les pieds sur la loi française

Les droits voisins « ont été obtenus de haute lutte lors de l?adoption de la directive [européenne] sur le droit d?auteur d?avril 2019, la France ayant été le premier pays en Europe à avoir transposé dans sa législation interne ces nouveaux droits de propriété intellectuelle », rappelle un communiqué de la DVP, dont Jean-Marie Cavada, ancien député européen et ex-journaliste notamment connu pour l?émission de débat La Marche du siècle, sera le président. Malgré une directive européenne de 2019, une loi de transposition et plusieurs décisio [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles