Gabriel Attal annonce que la France va "poursuivre le soutien à l'Ukraine autant que nécessaire"

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'exprime à l'issue du Conseil des ministres, le 4 mai 2022. - BFMTV
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'exprime à l'issue du Conseil des ministres, le 4 mai 2022. - BFMTV

876450610001_6305593592112

"Autant que nécessaire", la France va apporter son soutien à l'Ukraine. Lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi au terme du pénultième Conseil des ministres du gouvernement Castex, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a assuré que Paris allait continuer à aider Kiev dans la durée. Dans un premier temps, celui-ci a listé les aides déjà mises en place par la France.

"100 millions d’euros d’aide humanitaire, 615 tonnes d’équipement médical et humanitaire mais aussi une cinquantaine de véhicules d’urgence à l’Ukraine", a-t-il détaillé, avant d'ajouter que "nous avons fourni plus de 100 millions d’euros de matériel militaire et nous poursuivrons autant que nécessaire."

Selon lui, au cours de leur dernier appel, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a "remercié le soutien essentiel de la France à la résistance ukrainienne."

"Faire avancer certaines solutions"

Au cours de cette prise de parole, Gabriel Attal est également revenu sur le long appel téléphonique qui s'est tenu ce mardi entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Selon lui, cet échange, le premier depuis le 29 mars, a été l'occasion pour le président français de "souligner une nouvelle fois l’extrême gravité de l’agression russe et d’exprimer nos plus graves préoccupations concernant la situation des civils, notamment à Marioupol et dans le Donbass."

876450610001_6305559516112

De plus, Gabriel Attal a précisé qu'Emmanuel Macron avait "tenté de faire avancer certaines solutions."

"Des solutions pour la protection des populations civiles, le président a appelé la Russie à poursuivre les évacuations de l’usine d’Azovstal conformément au droit international humanitaire. Des solutions pour la sécurité alimentaire mondiale, le président s’est dit prêt à travailler à la levée du blocus russe des exportations de denrées alimentaires ukrainiennes par la mer Noire. Des solutions pour trouver le chemin de la paix dans le plein respect de la souveraineté et intégrité du territoire ukrainien."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles