Funérailles d'Elizabeth II: pourquoi le cercueil de la reine sera tiré par des marins

Au total, entre 142 et 144 soldats de la Royal Navy tireront le cercueil. - BFMTV
Au total, entre 142 et 144 soldats de la Royal Navy tireront le cercueil. - BFMTV

Un parcours de huit minutes seulement, symbole de toute la tradition britannique. Ce lundi pour les funérailles d'Elizabeth II, à 11h44 très précisément, le cercueil de la reine quittera Westminster Hall pour prendre la direction de l'abbaye de Westminster, à 146 mètres de là.

Pour le trajet, le cercueil sera déposé sur un affût de canon, plateforme habituellement destinée à transporter de l'artillerie militaire. Et particularité notable, il sera tiré par 142 ou 144 marins de la Royal Navy, à l'aide de cordes.

La tradition de l'affût de canon vient d'une demande de la reine Victoria. La souveraine avait voulu pour ses obsèques en 1901, être enterrée "comme une fille de soldat", comme l'explique sur BFMTV Thomas Pernette, journaliste à Point de vue et auteur de "Elizabeth II, les Chapeaux De La Couronne". Quant aux marins de la Royal Navy, là encore la coutume vient de Victoria, mais découle cette fois-ci plutôt d'un accident:

"En 1901, la Reine Victoria est enterrée en février. Son cercueil est alors tiré par des chevaux, mais ils paniquent, ruent et le cercueil manque d'être renversé. Ce sont alors les marins de la Royal Navy qui viennent en secours et qui tirent ce cercueil à dos d'homme", raconte Thomas Pernette.

Une tradition réservée aux grandes figures

Une anecdote mythique, devenue tradition pour les cérémonies de grandes figures britanniques. Pour les souverains, mais pas seulement: Winston Churchill avait eu son cercueil tiré de la même manière en 1965, Lord Louis Mountbatten, l'oncle du prince Philipp, étant le dernier à avoir eu le droit à cet honneur en 1979.

Durant ce court mais très solennel trajet, les enfants et les petits-enfants de la reine suivront le cercueil. Ses arrières petits-enfants, le prince George et la princesse Charlotte seront également présents, avant un second trajet qui emmènera le cercueil jusqu'au château de Windsor, dernière demeure de la reine.

Article original publié sur BFMTV.com