Aux funérailles d’Elizabeth II, la princesse Charlotte a rendu un touchant hommage à la reine

(From L) Britain's Prince George of Wales, Britain's Katharine, Duchess of Kent, Britain's Princess Charlotte of Wales and Meghan, Duchess of Sussex attend the state funeral and burial of Britain's Queen Elizabeth, at Westminster Abbey in London, Britain, September 19, 2022. (Photo by PHIL NOBLE / POOL / AFP)
PHIL NOBLE / AFP (From L) Britain's Prince George of Wales, Britain's Katharine, Duchess of Kent, Britain's Princess Charlotte of Wales and Meghan, Duchess of Sussex attend the state funeral and burial of Britain's Queen Elizabeth, at Westminster Abbey in London, Britain, September 19, 2022. (Photo by PHIL NOBLE / POOL / AFP)

PHIL NOBLE / AFP

La princesse Charlotte portait une broche en forme de fer à cheval en hommage à Elizabeth II dont les funérailles se sont déroulées le 19 septembre 2022.

ROYAUME-UNI - Un dernier hommage avant de dire adieu. Lors des funérailles de la reine Elizabeth II à l’abbaye de Westminster ce lundi 19 septembre, la princesse Charlotte a fait un clin d’œil à son arrière-grand-mère avec un accessoire très symbolique.

Sur son manteau noir, la fille de la princesse Kate et du prince de Galles Harry, âgée de 7 ans, portait une broche en diamants et en forme de fer à cheval, en référence à la passion de la reine Elizabeth pour les chevaux et l’équitation. Le bijou lui avait été offert par la souveraine défunte.

Avant elle, lady Louise, décrite comme la petite fille préférée de la reine, avait rendu le même hommage dès samedi soir lors de la veillée des petits-enfants à Westminster Hall en portant un collier avec un pendentif en forme de tête de cheval. La proximité entre les deux femmes s’expliquait en partie pour cet amour commun des équidés.

Le prince Louis, trop jeune, était absent

George et Charlotte, respectivement deuxième et troisième dans l’ordre de succession au trône, ont accompagné le cercueil de leur arrière-grand-mère Elizabeth II à son entrée puis à sa sortie de l’abbaye de Westminster, où 2 000 personnes étaient conviées à la cérémonie.

Assis ensuite sagement au premier rang, non loin du cercueil de celle qu’ils surnommaient « Gan Gan », tous deux ont timidement participé aux chants et ont attentivement regardé le livret de messe.

Leur frère cadet Louis, dont les hilarantes grimaces avaient presque volé la vedette à la reine lors de son jubilé de platine en juin, est quant à lui absent, jugé sans doute trop jeune pour l’événement, à seulement quatre ans.

À voir également aussi sur le Huffpost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.