Publicité

Fumigènes, chants… les joueurs du PSG accueillis en héros à Roissy après la victoire à Marseille

Des lumières et des chants au milieu de la nuit. Plusieurs centaines de supporteurs du PSG (plus de 300) ont accueilli les joueurs à leur arrivée à l’aéroport de Roissy-Charles-De Gaulle quelques heures après la nouvelle victoire à Marseille (0-2), dimanche. L’appel avait été lancé au coup de sifflet final de la rencontre disputée en infériorité numérique par les joueurs de Luis Enrique pendant plus de 50 minutes. Un départ de supporteurs s’est aussi mis en place depuis le Parc des Princes où les membres du Collectif Ultras Paris (CUP) ont suivi la rencontre.

Zaïre-Emery a pris le micro

L’avion du PSG n’avait pas encore quitté Marignane que le parking du pavillon de Roissy CDG était déjà plein à 1h du matin. Des personnels de sécurité privée et deux fourgons de police étaient positionnés à la sortie du pavillon pour gérer la situation. Message passé par un des capos avant l'arrivée des joueurs: "pas de mortiers, de pétards ni de bombe agricole, les torches vous pouvez y aller". Message entendu.

Alors que les premiers chants ont commencé à résonner vers 1h40, les joueurs sont finalement sortis à 2h30. Ils se sont alignés, se tenant par les épaules, face aux supporteurs qui avaient allumé de nombreux fumigènes. Warren Zaïre-Emery a notamment dit quelques mots au mégaphone avant de lancer un chant, tout comme le jeune Senny Mayulu (17 ans), retenu dans le groupe parisien pour le choc. La communion, immortalisée par les smartphones de plusieurs joueurs parisiens, a duré un quart d'heure, puis les joueurs sont montés dans la voiture.

Une victoire sur le terrain du rival marseillais, où Paris n’a plus perdu en Ligue 1 depuis 13 ans, reste décidément toujours un évènement à part. Ce rendez-vous marquait le début d’un enchaînement capital pour le PSG qui reçoit en demi-finale de la Coupe de France, mercredi, une semaine avant son quart de finale aller de la Ligue des champions contre le Barça.

Article original publié sur RMC Sport