Publicité

Francophone, casse-cou, tatoué... 5 choses à savoir sur Frederik X, le nouveau roi du Danemark

Le prince Frederik devient ce dimanche le roi Frederik X du Danemark à la suite de l'abdication de sa mère, la reine Margrethe II. Il incarne, avec son épouse l'Australienne Mary Donaldson, une certaine modernité.

"Le moment venu, je mènerai le navire", avait-il assuré en septembre lors des célébrations du cinquantenaire sur le trône de sa mère, la reine Margrethe II en 2022. "Je te suivrai, comme tu as suivi ton père, et comme Christian (son fils, NDLR) me suivra."

Frederik du Danemark ne pensait pas que ce moment suivrait aussi vite: sa mère a annoncé son abdication, après 52 ans de règne, lors de ses traditionnels vœux pour la nouvelle année. Adolescent rétif devenu père de famille respecté, le prince Frederik sera donc proclamé - et non pas couronné - roi ce dimanche 14 janvier.

Avec une cote de popularité qui dépasse les 80%, le prince Frederik, 55 ans, passionné par la cause climatique, s'est imposé discrètement dans l'ombre de sa mère, se faisant l'infatigable représentant du Danemark et de ses solutions en matière d'écologie, à l'opposé du jeune homme fuyant qu'il a pu être. Voici ce qu'il faut savoir sur cet ex-prince fêtard.

• Il est très sportif et casse-cou

C'est l'un des principaux traits de la personnalité de ce prince qui s'est un peu cherché dans sa jeunesse. Il aime la vitesse et il est casse-cou. Il s'est illustré aussi en participant en 2000 à une expédition à ski de quatre mois et 3 500 km au Groenland. Il a couru six marathons, terminés en un temps plus qu'honorable.

Il a fait de courts séjours à l'hôpital à cause d'accidents de luge et de trottinette, et il a créé en 2018 la Royal Run, une course à pied à travers le Danemark, qui a contribué à renforcer sa popularité.

• Il est surnommé Pingo

C'est sa formation militaire dans les trois corps d'armes de la défense danoise qui lui a notamment apporté l'estime de ses sujets et la maturité qui semblait lui faire défaut. Elle lui a aussi valu le surnom de Pingo.

Le prince a fait partie du corps d'élite des nageurs de combat, réussissant en 1995 à se classer parmi les quatre candidats - sur quelque 300 inscrits - ayant passé avec succès toutes les épreuves. C'est là qu'il hérite du surnom de Pingo, alors que sa combinaison pleine d'eau lui donnait une démarche de pingouin.

• Il a été scolarisé en Normandie

Parfait francophone par son père, le diplomate français Henri de Monpezat devenu le prince consort Henrik, il parle également anglais et allemand. Frederik a passé ses étés dans le château de Caix, que possède la reine Margrethe dans le Lot depuis 1975. Il a également été pensionnaire un an, pendant sa scolarité, à l'Ecole des Roches, à Verneuil-sur-Avre, en Normandie.

• Il a rencontré sa femme dans un pub australien

Frederik et Mary se sont rencontrés dans un pub en Australie, à l'occasion des Jeux olympiques de Sydney en 2000. Il était venu soutenir les sportifs danois. Elle n'avait aucune idée de qui il était.

Entre le prince danois et l'Australienne de Tasmanie qui travaille dans le marketing, c'est le coup de foudre. Il repart dans son pays, et ils entament une relation à distance, s'écrivent, se téléphonent.

En 2002, Mary vient à Paris pour se rapprocher de son prince, et finit par s'installer au Danemark. Elle maîtrise très vite la langue d'Andersen, et séduit la reine et les Danois.

• Il est tatoué

Frederik est tatoué, comme l'ont notamment dévoilé les tabloïds britanniques: il a un tatouage au biceps et un sur le mollet, selon le Daily Mail. Ses tatouages, un requin et un dessin nordique, rendent hommage à son passage au sein des soldats d'élite de la marine danoise.

Une pratique héritée de son grand-père, le roi Frederik IX: l'ancien marin arborait de nombreux tatouages sur la poitrine et sur les bras.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un nouveau roi pour les Danois après l'abdication surprise de la reine Margrethe II