Publicité

François Bayrou relaxé dans l'affaire des assistants d'eurodéputés du MoDem: le parquet de Paris fait appel

Mardi 6 février, François Bayrou, Stéphane Therou et Pierre-Emmanuel Portheret ont été relaxés dans l'affaire dite des assistants parlementaires européens du MoDem.

Il y aura donc un nouveau procès. Le parquet de Paris annonce faire appel, ce jeudi 8 février, des trois relaxes de François Bayrou, Stéphane Therou et Pierre-Emmanuel Portheret, prononcées lundi 5 février, dans l'affaire dite des assistants parlementaires européens du Modem, a fait savoir la procureure de la République de Paris, Laure Beccuau.

"Le parquet conteste ces relaxes, estime que les faits caractérisent les infractions reprochées et que les preuves de ces délits sont réunies contre tous les prévenus", estime la magistrate dans son communiqué de presse.

Le président du MoDem et ancien ministre a été jugé, aux côté de dix autres cadres et élus du parti, pour un système de fraude visant à rémunérer des assistants parlementaires européens qui travaillaient en réalité pour l'organisation politique. Il a finalement été relaxé au bénéfice du doute, ce lundi par le tribunal correctionnel de Paris. Un dossier qui lui avait valu sa place au gouvernement en 2017.

Si François Bayrou a été relaxé, le tribunal correctionnel a reconnu coupable les eurodéputés du MoDem Jean-Luc Bennahmias, Janelly Fourtou, Thierry Cornillet, Anne Leperouze et Bernard Lehideux. Les deux premiers ont été condamnés pour "détournement de fonds publics" à un an de prison avec sursis, tout comme Anne Leperouze. Thierry Cornillet est condamné à 10 mois de prison avec sursis. La peine la plus lourde est infligée à Bernard Lehideux, condamné à 18 mois avec sursis.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Remaniement: François Bayrou dénonce une "démarche d'humiliation" imposée au MoDem