François Bayrou n'aurait pas pu "imaginer qu'Éric Zemmour tombe dans de telles dérives"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
François Bayrou le 5 novembre 2021 - BFMTV
François Bayrou le 5 novembre 2021 - BFMTV

876450610001_6280411265001

François Bayrou est revenu ce vendredi matin sur BFMTV sur la présence potentielle d'Éric Zemmour sur la ligne de départ de la présidentielle. Le Haut-commissaire au plan a tancé sévèrement les propos tenus par l'écrivain sur la famille Sandler.

"Comment peut-on dire ça ?"

"Je n'aurai jamais imaginé qu'il dérive vers ces thèmes. Quand il parle des petites filles juives tuées par Mohamed Merah, quand il insinue qu'elles ne sont pas vraiment françaises parce qu'elles sont inhumées en Israël (...), peut-on dire quelque chose de pire? Comment peut-on dire des choses comme ça?", s'est interrogé le patron du Modem.

L'ancien journaliste a créé la polémique à la sortie de son dernier livre, La France n'a pas dit son dernier mot. Il a estimé que les parents Sandler, dont trois des membres ont été assassinés par Mohammed Merah, vivent comme des "étrangers". En cause, le choix de leurs proches d'enterrer leurs dépouilles en Israël. Le polémiste les met au même niveau que le terroriste islamiste, lui aussi inhumé "sur la terre de ses ancêtres, en Algérie".

876450610001_6278706086001

"Justifier le pire"

"Ce type de déclaration qui dit qu'au fond, on ne peut pas s'arracher de son origine, qu'on ne peut pas élargir son regard, est insupportable. La France, ce devrait être 'tous sous la même toise'. On connaît ça. Ca a débouché sur la Saint-Barthélemy, sur l'Édit de Nantes. A chaque fois, il a justifié le pire. (...) Aucun pays dans le monde n'a pu se relever de cette espèce de glissement perpétuel", a encore souligné le maire de Pau.

Dans le dernier sondage Elabe pour BFMTV et L'Express en partenariat avec SFR, l'ancien éditorialiste est crédité de 15 à 16% des intentions de vote.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles